SARKÖSY DE NAGY-BOCSA et le COUP D'ETAT du 16 MAI 2007

Publié le par lavapeur

SARKOSY et le COUP D’ETAT DU 16 MAI 2007.

 

          L’ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer vous donne le coup d’ETAT de NICOLAS SARKÖSY de NAGY-BOCSA en date du mercredi 16 mai 2007.

            En quoi consiste ce coup d’état ?

  Simple comme SARKOSY : la date limite des inscriptions pour les élections législatives est fixée au vendredi 18 mai 2007 à 18h.

          Nous sommes le mercredi  16 mai 2007 à 18h. Toutes les préfectures et les mairies sont fermées jusqu’au lundi 21 mai 2007.

         Donc il est impossible de déposer les dossiers de candidature  aux dites élections et de demander aux maires les attestations d’inscription sur les listes électorales. Sauf les mis dans le coup de l’UMP, personne ne peut plus s’inscrire dans les préfectures.

  SARKÖSY DE NAGY-BOCSA a réussi un coup d’état, car seul les initiés ont pu s’inscrire, donc seul des inscrits UMP et quelques traites du PS ont pu s’inscrire.

  Nous pouvons lutter contre ce coup d’état par l’intelligence ou par la force.

 «  Aux armes citoyens » chantait le SARKO, prenons donc les armes comme la CONSTITUTION de 1958  nous le permet.

  En SAVOIE, les Résistants se sont réunis au Plateau des Glières pour lutter contre SARKÖSY de NAGY-BOCSA, plus de 1500hommes armés comme un porte-avion ! Je vous rappelle que la SAVOIE s’est libérée toute seule contre le boche et les collabos, tel que GEORGES PAYOT de la parenté d’HERVE GAYMARD.

La Résistance s’organise, venez rejoindre le CAPITAINE FREDERIC BERGER, rédacteur en chef de l’ECHO des MONTAGNES, en SAVOIE.

  Ecoutez : »Ami entends-tu le bruit sourd du peuple qu’on enchaîne…. ».

  Ce message est un cri d’alarme, écoutez ce cri, si vous êtes courageux sur : http://epagnol.over-blog.com

Et sur

http://echosdesmontagnes.blogspot.com

    @mitiés montagnardes et résistantes au sarkozisme.

 Capitaine  Frédéric BERGER de la Résistance de SAVOIE

         

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article