SARKOSY CECILIA et l'ENFANT....

Publié le par lavapeur

L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous révèle les dessous vraies de la libérations des otages en LIBYE.
docteurs014.gifchirurgiens005.gifchirurgiens010.gifinfirmieres010.gif

L'Assistance publique des hôpitaux de Marseille (AP-HM) a annoncé mardi l'arrivée du jeune libyen Ramadan Mohamed Saleh, qui devrait subir une nouvelle opération du coeur dans un établissement marseillais.

"Le petit Mohamed vient d'arriver dans le service de chirurgie cardiaque de l'hôpital de la Timone. Accompagné par son père, il a immédiatement été pris en charge par l'équipe médicale", précise-t-elle dans un communiqué.

Le nom de l'enfant, qui a été opéré une première fois à Marseille en 2006, a été cité par Cécilia Sarkozy dans un entretien accordé à l'Est Républicain.

L'épouse du chef de l'Etat s'exprimait sur son rôle dans les négociations avec la Libye ayant abouti à la libération des cinq infirmières bulgares et du médecin d'origine palestinienne condamnés à mort par la justice libyenne.

Une polémique avait éclaté sur la transparence de cette affaire après l'annonce d'accords de défense conclus avec la Libye dans la foulée du voyage à Tripoli de Cécilia Sarkozy et de Claude Guéant, secrétaire général de l'Elysée, ainsi que de la commissaire européenne aux Relations extérieure, Benita Ferrero-Waldner, mobilisée depuis longtemps sur ce dossier.

Cécilia Sarkozy a assuré qu'à "(son) niveau, il ne s'est agi que de contreparties d'ordre médical".

"J'ai offert à l'hôpital de Benghazi des médecins chargés de former leurs homologues libyens, des équipements, des traitements contre le sida et des visas rapides pour que des cas urgents puissent venir se faire traiter en France", a-t-elle déclaré.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article