LA SOCIETE GENERALE, CLEARSTREAM et le BLANCHIMENT d'ARGENT

Publié le par lavapeur

L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, est parti chercher les 5 milliards d'euros soit disant perdus par la SOCIETE GENERALE.
L'ECHO DES MONTAGNES les a trouvé chez CLEARSTREAM.
En effet la SOCIETE GENERALE est le meilleur client de CLEARSTREAM.
Je rappelle pour bien  me faire comprendre que CLEARSTREAM  excerce une activité tout à fait légal au regard du droit luxembourgeois.
Explication de gravure en rollex:
Qu'a-t-on compris de cette fameuse chambre de compensation nommée Clearstream après l'affaire du bidonnage de leur fichier. A vrai dire, pas grand chose. J'ai interrogé plusieurs personnes dans le métro lors de cette affaire et personne ne comprenait rien. En effet pour comprendre, il fallait avoir vu les documentaires de Denis Robert : "Les dissimulateurs" et "Clearstream explique à un ouvrier de chez Daewoo", ou bien avoir lu les livres correspondants... Alors voilà, la vraie histoire...

Qu'est-ce qu'une chambre de compensation ? Une coopérative de banques associées entre-elles pour faciliter leurs échanges. Quand ont-elles été créées ? Au début des années 70. Leur mission ? Echanger, vendre, acheter toutes les valeurs disponibles sur le marché pour le compte de leurs clients (banques mais aussi multinationales et États, le ministère du trésor détient un compte chez Clearstream). La particularité des ces chambres : être le point névralgique de la finance internationale car toutes les transactions élevées passent par ce système qu'on appelle le "Clearing". Combien génère le clearing : 43 000 000 000 000 euros / an pour les comptes publiés, rien sur les montants qui passent par les comptes non-publiés (ni vu, ni connu)... comptes supérieur à 50% au nombre des comptes publiés.

Tout ça n'est peut-être pas très clair, alors en gros l'hyper-corruption mondiale passe par ces deux chambres de compensation : Clearstream et Euroclear. Cela permet à la France de vendre ses armes, à d'autres de détourner les fonds du F.M.I., à d'autres de ruiner le peuple argentin, à d'autres de payer des rançons, à d'autres de lessiver l'argent de la mafia, des dictatures... Que de choses nobles en somme ! !

Le trader de la S.G. n'a suivi que le système. La S.G. est un des meilleurs clients de Clearstream où il détiennent plusieurs comptes dont certains au Luxembourg, l'évasion des capitaux, c'est par là que ça se passe. Si le gouvernement s'en mêle c'est pour étouffer l'affaire en ayant mis 2 magistrats bien au fait de Clearstream et sachant qu'ils ne pourront jamais remonter la filière à cause du secret bancaire et même si Clearstream, le Luxembourg acceptait, de toute façon au vu du nombres élevés de pannes informatiques, la transaction est effacée. Comme ils sont malins ! ! !
Les affaires continuent aussi à la Société Générale, la banque française qui a le plus de comptes ouverts à Clearstream dans les paradis fiscaux. Ces comptes ne sont pas contrôlés par la Commission bancaire. Je ne crois pas une seconde au scénario vendu ce jour aux médias. Ce trader magnifique qui aurait pu griller cinq milliards d’euros en jouant mal. C’est du grand n’importe quoi. La Société générale est la banque qui a le plus joué sur les produits dérivés et sur les placements off shore.

Liste des comptes de la S.G. chez Clearstream, clic sur la page pour l'agrandir :) ,
 
                         
Finalement l'escroquerie de la SOCIETE GENERALE peut se résumer ainsi:
"Un créditeur qui crédite son compte en débitant son propre compte": C.Q.F.D. MR LE JUGE VAN RUYMBEKE si vous voulez bien regarder un peu plus attentivement la magouille des "XPF" inventé par DOMINIQUE STRAUS-KAHN, actuel patron du F.M.I.

Commenter cet article