RAFALE, CHEMTRAILS , MENSONGES et ARMEE de l'AIR.

Publié le par lavapeur

L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous livre le témoignage suivant, concernant le crash du Rafale et les mensonges politiques qui ont suivis.
 La population n'a pas le droit d'être informée pour les journaleux qui vont à la soupe gouvernemental; cette population n'a que le droit de payer ses impôts pour nourrir royalement nos princes, nos juges francs-maçonniques et nos gendarmes au garde à vous devant les procureurs politiques.

 
Le "rafale" qui s'est planté à Palisse en Corrèze.

     

L'accident du Rafale, le 6 décembre 2007, au cours duquel le capitaine Moriuser a trouvé la mort, est vraisemblablement dû à un phénomène de désorientation spatiale "ce qui est faux, d'après l'ECHO DES MONTAGNES", a laissé entendre vendredi  le procureur de la République chargé de l'enquête. Une vidéo reconstituant les dernières minutes du vol, sur la base des données récupérées, montre que le pilote est resté conscient et qu'il a tenté d'éviter le crash deux à trois secondes avant celui-ci.

  

correze.jpgSur le site du crash du Rafale qui s'est écrasé le 6 décembre à Neuvic, en Corrèze, les autorités ont délimité un périmètre de sécurité de 19 ha.

Non seulement un cultivateur qui vit à 500 mètres du lieu du crash, mais également plusieurs gendarmes qui ont été dépêchés sur le site seraient victimes d'effets secondaires tels que des picotements aux yeux et dans la gorge, des conjonctivites ou des difficultés à respirer.

"Les fumées que l'on a respirées sur le lieu du crash seraient peut-être toxiques, et on ne nous l'avait pas dit jusqu'à présent", a déclaré un militaire au quotidien "La Montagne". "Pourquoi le rapport d'alerte de Dassault (qui évoque des risques sur la santé publique) n'est-il intervenu que dimanche ? On a l'impression d'avoir été utilisés pour retrouver la boîte noire", a ajouté l'un de ses collègues.

Ces effets secondaires seraient dus au fait que le Rafale est construit avec une importante quantité de matériaux composites type carbone. Selon "Le Journal de la Haute-Marne" paru hier, lors "du crash, l'explosion de l'appareil a provoqué une pulvérisation du carbone en molécules, qui se sont dispersées sur plusieurs centaines de mètres".

"Zone interdite"

Benoist Delage, sous-préfet d'Ussel, a indiqué qu'une "zone interdite" de 19 ha a été mise en place autour du point d'impact. Il a précisé que toutes les personnes susceptibles d'avoir inhalé des molécules de carbone seront recensées et feront l'objet d'un examen médical.

La zone sera également nettoyée et dépolluée par les militaires car, selon le sous-préfet, "il doit rester du kérosène". "Les captages d'eau les plus proches, à 6 m, ne sont utilisés que l'été, mais des analyses seront réalisées, comme ça été le cas pour celui qui se trouve à 1 km et qui alimente la commune de Neuvic", a-t-il ajouté.

  LISEZ MAINTENANT LE TEMOIGNAGE SUIVANT, d'UN DE NOS CORRESPONDANTS DU JOURNAL l'ECHO des MONTAGNES et vous comprendrez toute la vérité que l'on vous cache:

Les témoins qui à Ussel l'on vu passé, l'on vu en très basse altitude
semblant avoir des ennuis en vol un peu battant de l'aile. donc il n'est
pas tombé de haute altitude comme une pierre à la verticale comme dit
officiellement. Il a tenté de diriger son avion., mais n'a pas eu assez
de temps pour le faire..
Arrivé à Palisse il s'est planté, le museau à dix mètres sous terre.Il ne
s'est pas éjecté, donc les commandes ne fonctionnaient plus.
Le paysan qui l'a vu arrivé est allé voir et a averti la gendarmerie,
qui est venu sur place. Lorsque les autorités militaires sont arrivées,
ils ont fermé tout le périmètre sur plusieurs kms et ont renvoyé les
gendarmes, NO man 's land.. interdit pour soit disant risque
d'espionnage commercial au niveau de la matière de l'avion..... . le
paysan qui a averti a emporté sur ordres ds tonnes de terre après le
dégagement de l'appareil en faisant des aller-retours, dans un lieu
donné pour analyses, on lui a fait passer des contrôles médicaux pour
les poumons notamment. et il en aura à vie....CURIEUX NON?
que transportait ce faiseur de chemrails dans ses réservoirs? figures- toi
qu'ils ont rapporté la terre (ou une autre..) d'où on l'avait extraite.
J'ai voulu savoir s"il y avait de la radioactivité, et je suis allée sur
la commune en question, mais ne sachant pas où est tombé exactement le
truc, je n'ai pas pu contrôlé. par contre sur la route il y avait un
endroit quelque peu chargé, mais ici c'est une région de granite qui est
naturellement radioactive. alors"?
Alors la réponse est simple: le réservoir contenant du baryum et d'autres produits dérivés pour manipuler le climat.
  

   

 
   

Commenter cet article