LE PAPE BENOIT XVI , la MUSIQUE, l'ORGUE de RATISBONNE.

Publié le par lavapeur

.L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous a déjà parlé du musicien qu'est BENOIT XVI; vous avez été nombreuses et nombreux à avoir lu cet article, c'est pourquoi nous continuons ce sujet passionnant de lam usique et de la foi.
 
MUSIQUE ET SPLENDEUR DE LA FOI

 

CITE DU VATICAN, 5 JUI 2008 . Le Pape a reçu ce matin un groupe en provenance de Ratisbonne (Allemagne), auquel il a rappelé la merveilleuse journée de septembre 2006 au cours de laquelle il bénit le nouvel orgue de la Alte Kapelle,


qui porte son nom et que son frère Georg a longtemps dirigée. "L'impeccable harmonie de cet instrument -a dit Benoît XVI- résonne en ma mémoire ainsi que celle du choeur dirigé par le maître Kohlhäufl, dans la beauté lumineuse decette église, tout cela fut une expérience de la joie qui vient de Dieu, et non seulement un étincelle en provenance des dieux dont parle Schiller. C'était vraiment la splendeur de la flamme de l'Esprit qui fit résonner en nous ce que l'Evangile de Jean nous révèle: lui seul est la joie, cette joie qui nous est transmise. Je suis heureux -a conclu le Pape- qu'en jouant cet orgue aide les gens à percevoir quelque chose de la splendeur de notre foi. Cette splendeur, allumée par l'Esprit, permet à l'orgue d'avoir une fonction évangélisatrice, d'annoncer à sa manière l'Evangile".

 

 


Dans un orgue, les nombreux tuyaux et les registres doivent former une unité. Si, ici ou là, quelque chose se bloque, si un tuyau est désaccordé, dans un premier temps, cela n'est sans doute perceptible que par une oreille exercée. Mais si plusieurs tuyaux ne sont pas correctement accordés, cela donne alors lieu à des fausses notes, et le tout commence à devenir insupportable. Les tuyaux de cet orgue sont eux aussi exposés à des changements de température, et à des facteurs d'usure. Cela est une image de notre communauté dans l'Eglise. De même que, dans l'orgue, une main experte doit toujours reconduire les discordances à une juste consonance, ainsi, nous devons également dans l'Eglise, dans la variété des dons et des charismes, trouver toujours à nouveau, à travers la communion dans la foi, l'accord dans la louange de Dieu et dans l'amour fraternel. Plus nous nous laissons transformer dans le Christ à travers la Liturgie, plus nous serons capables de transformer également le monde, en faisant rayonner la bonté, la miséricorde et l'amour pour les hommes du Christ.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article