ISRAËL, JERUSALEM,PALESTINE,DIEU,JESUS,SIONISME

Publié le par lavapeur

L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous précise un peu l'escroquerie du terme le "peuple élu", avec le mensonge de la "terre promise" qui va de paire.
Cette escroquerie intellectuelle a mené le monde à des catastrophes comme les guerres et mènera le monde à sa perte, si vous ne prenez garde.
Un lecteur avertit, on vaut deux!

ISRAEL TERRE PROMISE SELON LA PROMESSE DE DIEU:

Les juifs sont-ils en Israël au nom de Dieu comme ils le prétendent ?

Abordons l'aspect religieux, de loin le plus important pour la compréhension des événements:


Afin de mieux comprendre le problème d'Israël il convient tout d'abord de replacer les choses dans leur contexte historique et religieux. En effet si c'est bien les romains qui ont crucifié Jésus Christ, il faut avoir l'honnêteté de reconnaitre que c'est sur la demande expresse et insistante des juifs eux-mêmes que ce crime a été commis. C'est après avoir été arrêté par les juifs que Jésus fut amené à Caïphe pour être jugé et condamné à mort : or Caïphe était celui qui avait donné ce conseil aux juifs: « il est avantageux qu'un seul homme meurt pour le peuple » évangile de St Jean ch. 18 verset 14 . Pilate qui était procurateur de la province de Judée ne voulait pas condamner Jésus car il ne trouvait rien à lui reprocher : « je ne trouve en lui aucune cause de mort » évangile de St Jean ch. 18 verset 38, pour satisfaire aux cris de la foule Pilate décida de faire flageller Jésus et de le montrer ainsi aux juifs qui insistèrent de plus belle : « crucifie-le, crucifie-le » Pilate leur dit : « prenez-le vous-même et crucifiez-le vous-même car moi je ne trouve pas en lui une cause de mort »

Les juifs lui répondirent: « nous avons une loi, et, selon cette loi, il doit mourir, parce qu'il s'est fait fils de Dieu. (Les juifs considèrent toujours les chrétiens comme « idolâtres »de Jésus, et de ce fait méritant la peine de mort...) évangile de St Jean ch. 19 versets 6 et 7. Devant le tumulte grandissant et la menace de révolte, Pilate afin de satisfaire à la barbarie des juifs exécuta leur sentence de mort par crucifixion sur la personne de Jésus Christ. Les romains ont été pour ainsi dire « l'arme » dans la main de l'assassin, Viendrait-il à l'idée à un juge de condamner une arme responsable d'un meurtre, plutôt que de condamner celui qui tenait cette arme ? Les romains ont été en quelques sortes « l'arme » dans la main des juifs. Bien que les romains aient commis ce crime les vrais responsables comme le prouve la bible (ainsi que les prophéties de l'ancien testament l’annonçaient) sont bien les juifs eux-mêmes, car s'ils n'avaient pas fomenté et prémédité ce meurtre les romains ne l'auraient pas accompli.

Après cette importante rectification historique il convient maintenant de revoir les paroles prophétiques de Jésus concernant l'avenir du peuple juif.

Comme il approchait de la ville, Jésus, en la voyant, pleura sur elle, et dit: Si toi aussi, au moins en ce jour qui t'est donné, tu connaissais les choses qui appartiennent à ta paix!(c’est à dire la réalisation des prophéties par sa propre venue). Mais maintenant elles sont cachées à tes yeux. Il viendra sur toi des jours où tes ennemis t'environneront de tranchées, t'enfermeront, et te serreront de toutes parts; ils te détruiront, toi et tes enfants au milieu de toi, et ils ne laisseront pas en toi pierre sur pierre,( le siège de Jérusalem lors de la révolte des juifs contre les romains en 70 après JC ) parce que tu n'as pas connu le temps où tu as été visitée.( Jésus parle de lui en tant que le messie ) Il entra dans le temple, et il se mit à chasser ceux qui vendaient, leur disant: Il est écrit: Ma maison sera une maison de prière. Mais vous, vous en avez fait une caverne de voleurs. Evangile de St Luc chapitre 19 verset 41 à 46;

En effet les juifs ou plus exactement les pharisiens (Le mot pharisien vient du terme hébreu péroushim (פרושים) qui signifie séparés. Le respect sourcilleux de la Loi Juive forçait en effet les Juifs pieux à se séparer de la majorité assimilée au monde gréco-latin pour des raisons rituelles) savaient que Jésus était le vrai messie car ils ont vu les nombreux miracles accomplis par le Christ. C'est comme roi (charnel et non divin) que les pharisiens voulaient l'établir afin de renverser le pouvoir romain et donner la puissance aux juifs peuple élu selon la chair, en leur accordant toute domination sur les nations du reste du monde dont on connait (mal car bien caché) le mépris qu'ils leurs portaient et qu'ils leurs portent encore ...

Jésus est venu annoncer le royaume céleste et le respect du décalogue en accomplissant la loi ( par sa venue ) car l'homme est destiné à l'éternité et non à la terre ( passage obligé pour tout homme afin de choisir librement entre le ciel ou l'enfer ).En dénonçant l'esprit de convoitise et d'orgueil de ceux qui se prétendaient les descendants d'Abraham ( les pharisiens ) il se trouvait de ce fait inexorablement voué à la mort, ainsi que les prophètes l'avaient annoncés dans l'ancien testament;

En refusant Jésus et son message d'espérance ( le rachat des pêchés des hommes depuis la faute d'Adam et Ève, et l'éternité auprès de Dieu aux hommes de bonne volonté) les juifs voyaient s'accomplir les malédictions de Dieu, dont on en a vu plus haut l'annonce faite par la bouche même de Jésus .Le siège de Jérusalem en 70 après JC et la mort d' un million des leurs durant ce siège étant la réalisation de cette prophétie, et le commencement de la diaspora . L'autre révolte vers les années 132 / 135 scella définitivement leur sort et la fin d'Israël. Le pays étant abandonné définitivement par les juifs.

Considération politique.

Le sionisme : Le sionisme qui doit son nom au mont Sion, colline sur laquelle fut bâtie Jérusalem est une idéologie politique nationaliste prônant l'existence d'un État juif en Palestine. Sur un plan idéologique et institutionnel, le sionisme entend œuvrer à redonner aux Juifs un statut perdu depuis l'Antiquité, à savoir celui d'un peuple regroupé au sein d'un même État.


Le mouvement sioniste est né à la fin du XIXe siècle, parmi les communautés ashkénazes d'Europe centrale et orientale sous la pression des pogroms, mais aussi en Europe occidentale suite au choc causé par l'affaire DreyfusCongrès sioniste par Theodor Herzl. Bien qu'ayant des caractères spécifiques du fait de la dispersion des Juifs, cette idéologie est contemporaine de l'affirmation d'autres nationalismes en Europe. – qui compte parmi les motifs du lancement du


Depuis la fin du 19° siècle le mouvements sioniste aidé par la puissance politico-financière juive établie partout dans le monde à travers les plus hautes instances, donna naissance de façon arbitraire et scandaleuse le 14 mai 1948 à l'état d’Israël. C'est par la spoliation des biens des palestiniens, par leur déportation massive vers les autres états arabes voisins, par le massacre des populations, et avec l'aval de l'ONU ( fondé par des juifs déguisés ), ainsi qu'avec la bénédiction des principaux états tant laïques ,chrétiens ( mis à part le Vatican jusqu'à Pie XII ), que musulmans ,tous à la botte de la super puissance financière juive que cette imposture a vu le jour.

Jésus tu n'as pas voulu nous donner le pouvoir, nous l'avons pris par nous-mêmes, tu n'étais pas le messie, car le messie c'est Israël, Israël qui domine le monde...

Voilà comment un pays abandonné par les siens (nonobstant les autres peuplades contemporaines du « peuple élu « ) depuis près de 2000 ans retrouve par la voie du mensonge, de la terreur et de la violence ce qu'il a abandonné, ou plus exactement ce que Dieu lui a retiré...

Que diriez-vous français ou anglais ou autres européens si les romains revendiquaient de la même manière leur ancien empire... Et que feraient les « alliés » américains canadiens et autres devant une telle menace ? Que dirait l'ONU ?

C'est pourquoi Israël n'a aucune légitimité tant politique que religieuse en Palestine.

La suite de l'histoire d'Israël est déjà écrite depuis longtemps, pour le savoir il suffit de se pencher sur l’apocalypse, mais si les juifs avaient accordé du crédit à ces écritures ils n'auraient certainement pas osée revenir en Israël, connaissant le sort qui leur est réservé...

« Celui qui n'est pas avec moi et contre moi », dit Jésus, qui a des oreilles entende...

Un ouvrage très précieux : « de l'harmonie entre l'Église et la Synagogue » publié en 1844 et écrit par le chevalier Drach (juif convertit) explique de façon magistrale l'origine divine de Jésus, dans les écrits de la tradition ancienne. Ces preuves (connues par les pharisiens de l'époque de Jésus ) sont falsifiées depuis 2000 ans par le « peuple élu » afin de masquer son déicide, et d'enseigner le culte du dieu Israël.

Il existe disséminés dans le monde quelques vrais juifs religieux qui osent dire la vérité sur l'état d’Israël, vous pourrez les entendre en cliquant sur le lien suivant:





Commenter cet article