PEDOPHILIE, VIO,SACRIFICE d'ENFANTS, EUROPE, SAVOIE

Publié le par lavapeur



L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, continue sa guerre contre les réseaux pédophiles qui cangrène l'EUROPE et le MONDE.
Ces réseaux sont soutenus, protégés et exploités par les francs-maçons martinistes satanistes, du moins par ceux oublieux de leurs idéaux.

Voici le témoignage de mon ami MICHEL MAHLER, auteur compositeur, chassé de la SAVOIE par BARNIER et GAYMARD, car il a révélé des affaires de pédophilies en SAVOIE et en ISERE.


Par Michel Mahler, compositeur


Mike au studio - 2001

Malgré se qui se passe au Donjon dans l'Allier, je vais tout faire pour proposer ce Web-Crochet. Dans un premier temps, je vais aménager le programme du magnétophone et préparer le dossier du concours. Vous serez informés du règlement et du fonctionnement de ce concours. Grâce à un ami Suisse et à une amie du 66 (il y en a qui ont résisté aux ragots), je vais récupérer mes appareils du studio d'enregistrement et mes instruments de musique qui traînent dans les Vosges. Je pourrai alors créer de nouvelles versions instrumentales. Je ne sais pas si la disquette du programme de chansons telles que «Assis sur vos Dollars» ou «Elle m'a oublié» a été fichue en l'air, je découvre seulement où ont été dispersées mes affaires personnelles dont toutes les archives sur ma vie d'artiste. Je dois être le seul compositeur à lancer des appels pour retrouver des enregistrements de mes compositions. Ça se passe en France, pas en Chine !

Ce qui se passe au Donjon dans l'Allier est unique. Je précise bien Le Donjon car le département n'est pas mouillé dans cette histoire, il laisse faire par lâcheté. Nous sommes toujours dans le pire des fléaux de l'humanité: La pédophilie. Je fus témoin sans le vouloir de trop d'affaires de pédophilie et de crimes. Je suis d'ailleurs le dernier témoin vivant de la plus importante, les autres ont été "suicidés". Il est donc important que je ne puisse plus écrire. J'ai décidé de publier des extraits de ma plainte relative à la façon imaginée pour me clouer le bec au Donjon et de la lettre adressée au nouveau préfet de l'Allier (son prédécesseur m'avait répondu par courrier postal). Je fais confiance au procureur et au préfet. Mais visiblement, leurs fonctions n'impressionnent pas la petite clique de ceux qui s'acharnent sur moi depuis huit ans. Les gendarmes obéissent à des instructions mais pas celles du préfet ni du procureur ! Leurs enquêtes sont ciblées contre la victime. La plus lamentable réaction est celle du Donjon et de personnes du service social local. Ces gens baissent leur culotte devant quelques illuminés de Moselle. J'ai écrit à Nicolas Sarkozy, il ne m'a pas répondu... Pourtant, Nicolas Sarkozy n'est pas mouillé dans ces affaires de pédophilie. Pourquoi les protège-t-il ? Depuis 2002, j'ai averti et donné tous les détails à Nicolas Sarkozy alors ministre de l'Intérieur. Nicolas Sarkozy a non seulement laissé faire mais a cautionné les tentatives de me clouer le bec. Pour couvrir qui ? Michel Barnier, bien sûr (voir l'affaire de La Tronche). Mais Michel Barnier n'est qu'un enfant de chœur à côté du socialiste Jean-Pierre Masseret. Le président de la région Lorraine et sénateur de la Moselle, originaire de l'Allier, a beaucoup de choses pas très jolies à cacher ! C'est peut-être là l'explication de l'ouverture à gauche de Nicolas Sarkozy et de sa volonté d'imposer le traité de Lisbonne car toute l'Europe est parasitée par la pédophilie.

Les ballets roses

Revoyons cette affaire effroyable qui s'est déroulée à La Tronche (Isère - France), près de Grenoble... Cela se passe avant les J.O. d'Albertville. Dans la période euphorique où l'argent est détourné de façon démentielle... Mike vient de débarquer en Maurienne (Savoie - France), en 1990. Après les Jeux Olympiques, en 1992, un jeune couple entend parler de la revue et vient voir son auteur. Le mari et la jeune femme ont quelque chose à dire mais visiblement, cela va être difficile à raconter. Ils habitaient aux environs de La Tronche. Leur petit gamin de cinq ans a été violé, avec d'autres, au cours de ces innommables ballets roses organisés par des personnalités politiques bien en vue... Hélas, le petit garçon parle. Pour éviter le scandale, on donne 500 000 FF au couple pour qu'il se taise et qu'il aille habiter en Maurienne. Pris de remords, le couple voulait se confier. Et c'est vers le RdM qu'il s'est tourné. C'est ce qui a conduit le RdM mener une enquête dans le coin de La Tronche. Trois noms sortent immédiatement des témoignages. Puis des faits et des preuves indiscutables. La justice va protéger les coupables par tous les moyens.
L'affaire remonte aux plus hautes institutions de l'état français et implique le COJO (Comité d'Organisation des Jeux Olympiques). Michel Barnier (député RPR de la Savoie) et Jean-Claude Killy (ex-champion olympique - J.O. de Grenoble - 1968) sont nommés organisateurs et présidents du COJO... Tout va très vite dériver. On retrouve des noms comme Alain Carignon, alors député de l'Isère, où se sont déroulés les J.O. de Grenoble... qui seront un désastre financier. À chaque visite de Jacques Chirac en Savoie, il file plusieurs millions de francs à tout ce joli monde. Si on ajoute les subventions astronomiques auto-accordées par le trésorier du COJO (Balladur) et le ministre du budget (Balladur), on dépasse déjà le coût estimé des jeux. Il faut aussi compter les recettes liées aux sponsors, aux droits de retransmissions télévisuelles ou radiophoniques, aux ventes des produits dérivés, et à la billetterie. Où est passé tout cet argent ? En 1992, après les jeux, le COJO est en déficit. Un trou invraisemblable constaté par la Cour des Comptes (qui avait prévenu dès le début des dérives financières). Pierre Jox a envoyé le dossier complet au RdM... Un désastre... Si les français savaient ce qu'ils ont payé, il y aurait une révolution. Où sont parties ces sommes colossales d'argent volées au peuple ? Il faut appeler un chat un chat. Ministres, hommes politiques, hommes d'affaire, et les membres du COJO s'en sont mis plein les poches. Les comptes en Suisse (ou ailleurs) sont saturés... C'est au milieu de cette escroquerie infernale que le RdM découvre que l'affaire des "ballets roses" est en lien avec les Jeux Olympiques d'Albertville... Alain Carignon ira en taule pour une petite affaire de Dauphiné News. Pour couvrir l'affaire de pédophilie ? C'était tellement évident que personne n'y a songé. Maligne, la justice...

Et ce n'est pas fini... Par un hasard (???) invraisemblable, en 1994, le fondateur du RdM va habiter un village au-dessus de Moûtiers (Tarentaise, centre névralgique de la haute magouille liée au stations de ski) et découvre la suite de l'affaire des ballets roses... à Pomblières Saint Marcel, à côté de Moûtiers, en Tarentaise, où sont élus Michel Barnier et Hervé Gaymard, les deux ministres de Juppé. Hervé Gaymard, vu ses fonctions, contrôle l'hôpital de Moûtiers. L'année où il se fait élire dans le canton de Moûtiers (en violation avec le cumul des mandats dont la loi existe depuis toujours) alors qu'il est sur le canton de Bourg-Saint-Maurice (autre irrégularité)... Suite à l'enquête dans le secteur de la Tronche, sort une autre histoire de pédophilie. Le RdM reçoit les témoignages des parents et du pauvre gosse. D'autres gosses ont été victime d'un réseau organisé, avec tournages de vidéos, à Moûtiers même. Le maire de Pomblières (Regazzoni), un proche de Gaymard, est mis en examen. C'est lui qui a violé le gamin. L'affaire se termine au tribunal d'Albertville, le RdM est présent au procès. La substitut du procureur, qui n'a pas voulu débattre de l'affaire, fait comprendre publiquement que le RdM n'ai rien à faire là. Madame la substitut ira jusqu'à déclarer: «Le brave maire de Pomblières n'est pas responsable... C'est le gosse qui l'a provoqué»... Tollé général dans la salle d'audience... Des mères d'autres victimes rattrapent Mike dans la rue, s'agrippent à lui en pleurant: «Monsieur Mahler... Faites quelque chose !!!» - «Mais que voulez-vous que je fasse face à une justice pareille !!!» Les parents sont déboutés de leur plainte et le violeur sort du tribunal blanchi...

Une enquête plus poussée fait aparaître l'endroit précis où on tourne les vidéos et à qui il appartient... C'est à celui qui a proposé les 3000 balles au RdM pour qu'il fiche la paix à Gaymard... L'appartement brûle avec le matériel vidéo et les cassettes, le même jour où le Château des Ducs de Savoie (où se trouve le conseil général) prend feu et où toutes les archives partent en fumée... Des menaces ont été adressées aux personnes qui se doutaient de quelque chose... Ce qui se passe en France est mille fois plus grave que ce qui se passe en Belgique. Mais en France les coupables s'auto-protègent. Et le clou du spectacle, Hervé Gaymard est également président d'une association d'handicapés... L'Opus Dei tient la magistrature. Impossible de l'atteindre. La secte s'est implantée en Savoie olympique, la justice mosellane va aller plus loins dans l'igominie pour éliminer le RdM.
Pratiques utilisées par tous les réseaux mafieux, l'astuce est de constituer une toile permettant une réaction en chaîne rapide et efficace. Les élus. Ils se positionnent eux-mêmes aux postes clés des différentes sociétés imbriquées et de part leurs fonctions, les organismes d'état: caisses, finances, fisc, culture, etc... Puis, on lie par exemple la Caisse des dépôts. On implique les notaires et on pactise avec les huissiers. Il ne manque qu'une banque pour servir le tout. La machine de spoliation est actionnée. Les jugements vont être arbitraires et expéditifs: la justice va aller vite. Les huissiers vont entrer en oeuvre outrepassant toutes les procédures. En accord avec la justice et la banque, les "saisies sur compte" vont être appliquées dans l'immédiat, sans laisser le temps à la victime de se défendre voire de faire appel. Comme de toute façon la saisie du compte de la victime sera insuffisante (s'il le faut, on ajoute et ajoute des sommes totalement fausses), on va opérer dans l'immédiat la vente forcée de tous les biens de la victime qui seront achetés pour rien par des prête-noms. Ensuite, il suffit de revendre 100 fois plus cher les biens spoliés et de se partager les bénéfices de cette spoliation arbitraire. La victime, dans la plupart des cas, se suicidera.

Les spoliations

Mai 2002 - Février 2004:
L'Oeuvre Divine conforte sa mainmise sur les institutions de la France, publiques et privées.

En mai 2002, Nicolas Sarkozy est promu "Super Ministre de la Sécurité Intérieure". Les lois les plus dictatoriales sont votées à la sauvette. En établissant un climat de peur (l'insécurité), l'Opus Dei peut, à l'instar d'un mouvement dans les années 1930, instaurer la répression sous toutes ses formes. Il suffirait d'un événement tel que celui de 1929 et tout pourrait recommencer (Sous le couvert de centrales, les ventes d'armes à la Chine, au Moyen-Orient ou au Pakistan par exemple se sont multipliées). L'Oeuvre Divine se sert de l'extrême droite pour arriver à ses fins, en utilisant les mouvement intégristes islamiques voire les mouvements d'extrême gauche. En février 2004, on pleure le malheureux Alian Juppé ayant pris quelques mois de prison avec surcis (qu'il ne fera jamais) alors qu'on juge abrbitrairement des innocents. Jacques Chirac a accru son immunité présidentielle afin d'échapper aux juges.
L'Opus Dei a des concepts effarants... Si une fille se fait violer, c'est de sa faute, elle n'avait pas à provoquer le violeur. L'oeuvre invite les jeunes filles à mettre un foulard (!!!) et des robes longues. L'amour, ce n'est pas pour le plaisir mais pour la reproduction et l'accouchement doit se faire dans la douleur (ils auraient lu ça dans la Bible)... En 1995, l'Oeuvre Divine s'incruste au gouvernement. Dans la Drôme, à Chantemerles les Blés, les Anti-IVG et l'Oeuvre organisent un pèlerinage. Revêtus de soutanes et de cagoules blanches (exactement comme le KKK), brandissant d'énormes croix blanches. Les pèlerins iront jusqu'à comparer l'avortement à l'holocauste.

Mai 2002: Répétition des événements de 1995: Après le "choc" du premier tour, le Peuple français est confronté à une mascarade ne lui laissant le choix qu'entre Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen, le président sortant est plébiscité avec 82% des suffrages et l'extrême-droite est créditée de 18% au second tour de la présidentielle (5 mai 2002). Le 7 mai, Jacques Chirac reprend Hervé Gaymard, membre de l'Opus Dei, dans son gouvernement. Durant sa campagne, Jacques Chirac a déclaré: «C'est mon épouse qui me conseille»... Or, Bernadette Chirac est membre de l'Opus Dei...

En 1997: Michel Mahler s'est présenté aux législatives CONTRE Hervé Gaymard (suppléant de Michel Barnier) qui devait succéder (par tous les moyens) à Michel Barnier (Ministre de l'Environnement sous Balladur de 1993 à 1995 et des Affaires Européennes sous Juppé) parachuté au Sénat.

Nicolas Sarkozy et l'Opus Dei
Jeudi 23 août 2007
Chassez la hyène, elle revient au galop. L'Opus Dei parasite les gouvernements successifs de la France depuis la démission du général de Gaulle en 1969. Raymond Barre sous Giscard d'Estaing en est un bel exemple. En 1995, Jacques Chirac avait pris dans ses gouvernements (Alain Juppé 1 et 2) une panoplie de membres de l'Opus Dei, Bernadette Chirac étant elle-même de la secte: Hervé Gaymard, Michel Barnier, Christine Boutin... En 2002, l'Oeuvre Divine va jouer un rôle considérable dans la plus grande mascarade électorale jamais vue en France. Le Pen est membre de l'Opus Dei. Jospin est protestant. Jospin a un gros défaut, c'est un lâche. Le RPR va tout simplement demander à ses adhérents de voter le Pen au premier tour. Ceci fut confirmé en 2002 par des lecteurs du Réveil des Marmottes mais tous ont exigé l'anonymat et ont demandé au RdM de ne rien publier. Sous Chirac, on savait qui tirait les ficelles. L'élection de Nicolas Sarkozy a-t-elle été voulue par l'Oeuvre Divine ? Depuis 2006 (peut-être avant), l'UMP diffusait un clip sur les chaînes publiques (France 3). Mike (Michel Mahler) a fabriqué une petite vidéo en Flash démontrant comment on incruste une 25e image. Le clip de Nicolas Sarkozy, diffusé plus d'un an avant la campagne officielle, contenait-il des images subliminales ? Nicolas Sarkozy aurait en principe dû rompre avec la secte. Loin s'en faut. Il a repris Michel Barnier ou Christine Boutin et Hervé Gaymard est toujours à la commission des Finances ainsi que son épouse Clara Lejeune, membre de l'Opus Dei, la fille du professeur Lejeune. Il faut imposer aux Français l'acte de soumission à l'UE. Le mardi 10 juillet, le Réveil des Marmottes recevait ce communiqué de l'UFAL:

L'Opus Dei et Ictus, structures de l'extrême-droite catholique, ont de bons amis dans le gouvernement Fillon.
Par L'UFAL, Bernard Teper - Mardi 10 juillet 2007

On connaît l'influence de l'Opus Dei et de ses structures amies dans la radicalisation de l'Église catholique dans le monde. On a vu leur influence dans la régression polonaise ou après avoir supprimé le droit à l'IVG on voulait interdire l'IVG y compris pour les femmes violées. On a vu leur influence dans la régression espagnole sous Aznar (heureusement annulé par le gouvernement Zapatero). On a vu leur influence dans la décision de créer la Commission Machelon institué par Nicolas Sarkozy, alors ministre des Cultes. On a vu leur influence dans leur peu d'empressement de lutter contre la propagation du sida en Afrique. Aujourd'hui, ils pourront directement travailler au sein du gouvernement par l'intermédiaire du ministère Boutin:
  • Avec Christine Boutin ministre, qui est toujours consultant auprès du Conseil pontifical pour la famille (elle est donc, en sorte, consultante d'un ministère d'un autre État que la France, le Vatican, ce qui est incroyable !).
  • Avec Jean-Paul Bolufer, son directeur de cabinet, proche de l'Opus Dei et d'Ictus.
  • Avec Christine de Chefdebien, pasionaria des commandos anti-IVG violents.

Quand on a pu lire le discours de Ratisbonne du Pape Ratzinger (Benoît XVI) qui est principalement un texte contre la laïcité, l'athéisme et le droit des femmes, quand on lit les déclarations du cardinal Tauran (ancien ministre des Affaires Étrangères du Vatican sous JP II, actuellement ministre du dialogue interreligieux) et du cardinal Bertone (actuellement n°2 du Vatican, Secrétaire d'État du Vatican, donc 1er ministre du Vatican), disant en substance qu'il salue le nouveau président de la République française car ils sont sûrs que le gouvernement rompra avec «la lecture de la laïcité à la française», quand on sait que dans la nouvelle mouture du nouveau traité constitutionnel européen souhaité par Nicolas Sarkozy, tous les articles anti-laïques sont toujours là (comme les articles anti-sociaux d'ailleurs) mais qu'en plus, l'héritage chrétien est de retour dans le texte, on peut être inquiet.

L'UFAL restera donc très vigilant dans les semaines et les mois qui viennent.
Bernard Teper - UFAL


Raymond Barre
Samedi 25 août 2007

Raymond Barre est mort dans la nuit de vendredi à samedi à l'hôpital militaire du Val-de-Grâce à Paris à l'âge de 83 ans. L'ex-Premier ministre avait été hospitalisé à Monaco après avoir été victime d'un malaise cardiaque dans sa maison de Saint-Jean-Cap-Ferrat dans les Alpes-Maritimes. Il devait participer à une conférence sur la mondialisation financière à Monaco. Raymond Barre avait été transporté par hélicoptère le 11 avril à l'hôpital du Val-de-Grâce où il a sombré dans un comas artificiel. Raymond Barre est né le 12 avril 1924 à Saint-Denis à l'île de la Réunion. Professeur d'université et agrégé d'économie, il est entré en politique en 1959. Il a notamment participé à l'élaboration de l'union économique et monétaire, la future Union Européenne. Il a incarné la «politique de rigueur» sous Giscard d'Estaing. Il fut candidat à la présidentielle en 1988 où il sera battu au premier tour par François Mitterrand et Jacques Chirac. Il s'était retiré de la vie politique en juin 2002.
Raymond Barre fut député UDF du Rhône (4ème circonscription) de 1978 à 2002, membre de la Commission des Affaires Étrangères de 1986 à 2002, ministre du commerce extérieur du gouvernement Chirac 1 (VGE) du 12 01 1976 au 25 08 1976, Premier ministre, ministre de l'Économie et des Finances du gouvernement Barre 1 (Valéry Giscard d'Estaing) du 25 08 1976 au 29 03 1977, Premier ministre, ministre de l'Économie et des Finances du gouvernement Barre 2 (Valéry Giscard d'Estaing) du 29 03 1977 au 31 03 1978, Premier ministre (Gouvernement Barre 3) de Valéry Giscard d'Estaing du 03 04 1978 au 13 05 1981 et maire de Lyon de 1995 à 2001. En 2005, Raymond Barre avait pris la défense de Maurice Papon durant le procès du haut responsable de Vichy condamné pour complicité de crime contre l'humanité. En 1988, Raymond Barre avait organisé à Lyon la messe de béatification du fondateur de l'Opus Dei (José-Maria Escriva de Balaguer). Raymond Barre était le "guide" de Jacques Trémolet de Villers (lui-même membre de l'Opus Dei), l'avocat du milicien Paul Touvier. En 1978, Raymond Barre avait repris Maurice Papon au gouvernement.

Le maire de Vence violait son petit-fils
Dimanche 12 avril 2009


Christian Iacono

Christian Iacono, 74 ans, le maire de Vence (20 000 habitants) au nord-ouest de Nice, a été condamné dans la nuit de samedi à dimanche à neuf ans de prison pour le viol de son petit-fils. Un de ses avocats, Eric Dupont-Moretti, a indiqué qu'il va faire appel. Cela rappelle l'affaire Regazzoni, le maire de Pomblières (près de Moûtiers en Savoie), un proche de Hervé Gaymard, sur laquelle le Réveil des Marmottes (alors en version imprimée) avait personnellement enquêté. Après six jours de débat, l'avocat général, Philippe Vique, avait requis quatorze ans de réclusion criminelle pour viol et agressions sexuelles. L'avocat de Christian Iacono va demander la libération de son client. En France, il est naturel de violer des enfants de cinq ans, les malfrats comme le Réveil des Marmottes osant dénoncer ce qu'ils estiment (à tort selon la Justice) être des crimes, sont harcelés, détruits, ruinés et souvent éliminés pour avoir eu le culot d'essayer d'empêcher de violer des enfants en toute impunité. Qu'a fait de mal le brave maire de Vence ? Rien, Christian Iacono a simplement violé son petit-fils dans sa villa entre 1996 et 1998. L'enfant, alors âgé de 5 à 8 ans, était forcément consentant. L'accusation repose sur des rapports d'experts: Deux cicatrices révélatrices de sévices sexuels.

Depuis neuf ans, le petit-fils du maire de Vence a constamment répété ses accusations et les a réitérées lors du procès. Avec le rapport des experts (les cicatrices), la culpabilité de Christian Iacono ne fait pourtant aucun doute. La Justice l'a condamné à 9 ans de prison, c'est bien peu pour le viol répété d'un enfant. Pour les avocats du violeur, c'est beaucoup trop, ils demandent tout simplement sa remise en liberté. Bientôt, le Réveil des Marmottes reviendra sur une affaire de ballets roses où des élus, un évêque et des hautes personnalités ont été prises en flagrant délit de viols sur des enfants de cinq ans dans le sous-sol d'une discothèque à Metz en Moselle en 1972. Cette affaire, liée à celles des chasses Floriot-Roussel de Saint-Quirin en Moselle et de La Tronche en Isère, a été étouffée. Certaines personnalités impliquées occupent encore des fonctions très importantes sous Nicolas Sarkozy. En 1972, le Réveil des Marmottes n'existait pas encore mais un tout jeune chanteur et guitariste habitait à Metz et a vu trop de choses. Nicolas Sarkozy le sait parfaitement. Pourquoi Nicolas Sarkozy a-t-il couvert ces monstres en qualité de ministre de l'Intérieur ? Serait-ce à cause des fonctions de ces violeurs de gamins et de leur appartenance à des sectes (il faut appeler un chat un chat) ? Nicolas Sarkozy a été informé dès 1995 des ces affaires. En 1995 et en 1997 (la cohabitation), les violeurs ont gagné du galon et ont été nommés (ou renommés) ministres. En 2002 et 2004, ils furent élus ou nommés à des postes importants et usent de leurs fonctions pour clouer le bec à ceux qui, témoins de leurs crimes, pourraient parler... ou écrire, ce qui est encore plus grave pour eux.

Vous souvenez-vous de la vidéo de la petite MARIE (si c'est non, clic sur:


PEDOPHILIE,CHARNIER D'ENFANTS, TORTURE d'ENFANTS, VIOLS d'ENFANTS, IMPUNITE, TRAFIC,RESEAU, TINTIN


Et maintenant regardez ces vidéos et vous verrez la ressemblance avec celle de MARIE et la justice complice laisse faire ces réseaux pédophiles, la gendarmerie et la police couvent ces réseaux pédophiles, les gouvernants couvent et protègent ces réseaux pédophiles:








et





Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article