PROTOCOLES DE TORONTO, O.G.M, MONSANTO, SIONISTE,JERUSALISTE, EUROPE

Publié le par lavapeur

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, est contre les sionistes de MONSANTO, entre autres, aux ordres des PROTOCOLES DE TORONTO.





Cette firme supra-mondiale, aux ordres des juifs de l'A.I.P.A.C, a mis BARACK OBAMA comme Président des STATES. Ctte firme, par son porte-parole et V.I.P OBAMA, veulent imposer à l'EUROPE leur maïs transgénique de merde, pour nous empoisonner; c'est dans le programme des PROTOCOLES de TORONTO.
OGM, bras de fer à venir entre la Commission et les Etats

Le dossier du maïs transgénique revient sur le devant de la scène. L'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) a donné hier son feu vert au renouvellement de l'autorisation décennale du maïs génétiquement modifié MON 810 de la firme américaine Monsanto.

Le MON 810 est le seul OGM à pouvoir être cultivé au sein de l'Union européenne mais son utilisation reste très controversée. Libération rappelle ainsi que "six pays, dont la France, ont interdit sa culture sur leur territoire. L'avenir de ce maïs est maintenant entre les mains de la Commission européenne.

Le verdict positif de l'Efsa est en effet important puisqu'il ouvre la voie à la reconduction de l'autorisation pour dix ans accordée en 1998 à l'un des OGM phares du géant américain des biotechnologies. La porte-parole du commissaire à l'Environnement Stavros Dimas a confié à Libération que "la Commission allait 'analyser en détail l'avis avant de décider des mesures à venir'".

Pour Le Monde, "un bras de fer se prépare entre les institutions communautaires et plusieurs Etats membres de l'Union européenne". La Commission qui cherche depuis longtemps à venir à bout des clauses de sauvegarde avait déjà essuyé "début mars un désaveu cinglant des Etats, qui se sont opposés à une majorité écrasante à la levée des clauses de sauvegarde hongroise et autrichienne".

Cette fois-ci, la Commission pourrait s'appuyer sur l'avis scientifique pour passer en force. Le Monde rappelle cependant que "l'EFSA, dont tous les avis ont jusqu'ici été favorables aux OGM, est de plus en plus contestée". Les ministres européens de l'environnement, rejoignant les écologistes, demandent depuis plusieurs mois sa réforme".

La Commission prendra-t-elle le risque de forcer le Conseil ? "A Paris, on veut croire que les jeux ne sont pas faits", rapporte Libération.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article