ALGERIE, LA NOUVELLE REPUBLIQUE, MOINES DE TIBHIRINE, MOINE DE TAMIE, SAVOIE, CHERIF ABDEDAÏM, ECHO DES MONTAGNES,PALESTINE

Publié le par lavapeur


   Assassinat des MOINES DE TIBHIRINE

                    (suite et pas fin )

 

Assassinat des moines de Tibhirine : «L'Algérie n'a rien à cacher»
 

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a affirmé jeudi à Alger que l'Algérie n'avait «rien à cacher»
concernant les sept moines de Tibhirine (Médéa) assassinés en 1996. «L'Algérie n'a rien à cacher, l'Algérie a des conventions de coopération judiciaire avec la France, et elle a toujours coopéré sur ce dossier (moines de Tibhirine, ndlr) avec la France», a déclaré M. Ouyahia en marge de la cérémonie de clôture de la session d'automne de l'Assemblée populaire nationale (APN).
 

Le Premier ministre répondait à une question de l'APS sur la position du gouvernement par rapport
à la commission rogatoire internationale adressée aux autorités judiciaires
algériennes par un juge français, contenant une demande d'autopsie des crânes des sept moines et d'audition
d'une vingtaine de témoins. Ouyahia a souligné que la
coopération sur ce dossier se fait en particulier entre les ministères algérien et français de la Justice.
 

Les sept moines avaient été enlevés dans la nuit du 26 au 27 mars 1996 dans leur monastère àTibhirine par un groupe terroriste'(?). Leurs crânes avaient été retrouvés le mois de mai de la même année mais leurs corps
ne l'ont jamais été.
R. N./Agence


Lire aussi l'entretien réalisé par le journaliste, écrivain, CHERIF   ABDEDAÏM    avec le professeur:


Chems Eddine Chitour à La Nouvelle République
La NR 4242 – Samedi 4 février 2012
 

Le Pr Chems Eddine Chitour

,De l’embargo antiiranien et ses enjeux économiques, à la sourde guerre froide eurasiatique qui se joue actuellement sur la scène syrienne, sur fond de bras de fer iranooccidental,
 

La Nouvelle République a fait le point avec le professeur Chems Eddine Chitour, directeur
du laboratoire de valorisation des énergies fossiles à l’Ecole polytechnique d’Alger.
 

«Les pays arabes sont prêts à s’entretuer pour le plus grand bien de l’Empire»


   A lire tout l'article de la NOUVELLE RÉPUBLIQUE, en cliquant sur le lien suivant:


                              http://www.lnr-dz.com/pdf/journal/journal_du_2012-02-06/lnr.pdf


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article