AMIANTE, PHILIPPE COURROYE, CENSIER LA SORBONNE, JUSSIEUX, MICHEL LANGINIEUX, PARIS, JEUX OLYMPIQUES, LONDRES, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

Publié le par lavapeur

 

         

                        LE ROBIN DE L'AMIANTE 

 

 

 

 L’ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, continue son combat contre l'amiante, en vous livrant le message "tel quel" de MICHEL LANGINIEUX, "le ROBIN de l'AMIANTE":


"Publié le vendredi 3 août 2012 au Journal officiel. Voici ce magistrat maintenant avocat général à la cour d'appel de Paris.
Pour "ramener la sérénité" au parquet de Nanterre, sous sa direction depuis 2007.
 
Philippe Courroye avait été désigné en 1999 en tant que Juge au Pôle Financier, pour instruire les affaires
d'amiante à Jussieu et Censier la Sorbonne, deux mines d'amiante dans le 5ème arrondissement : deux affaires
d'empoisonnements collectifs et d'homicides volontaristes depuis leur construction en 1964. Avec persévérence
dans la non-application de la réglementation ; acharnement délibéré à mettre en danger la vie d'autrui ; négation 
des faits, des malades, de morts, en pleine Capitale, dans un immobilisme éducatif de bon aloi ; avec le refus
d'assister des populations entières en danger d'expositions passives : le tout entre ses mains. Les centaines de milliers
d'étudiants venant du monde entier étudier dans ces lieux à risques sous une désinformation soutenue, incluant les
personnels et le quartier, devenait priorité civique et morale. La responsabilité de la France.
Philippe Courroye ignora le drame - la précaution, la prévention, l'urgence - et sa capacité immédiate d'agir.
Quelques soient ses raisons [ou celles des frais de bouche de M. Chirac], il éluda l'ensemble.
 
Pis : ni lui ni ses collègues Edith Boizette et Michèle Vaubaillon, désignées également pour les deux mêmes
affaires, ne faisaient suivre les plaintes vers la Chambre de l'Instruction. Les plaintes étaient escamotées.
J'ai personnellement déposé une cinquantaine de plaintes à l'encontre de M. Massoni, Préfet de police de Paris,
M. Sinigaglia, inspecteur du traveil dans le 5ème, Dr. Gibert, médecin au rectorat qui assistait à nos CHS Censier
pendant des années sans ouvrir la bouche, les présidents CHS Hamon et Saro, le président Leutrat, les chefs de service
agents de sécurité  Dhooge et Chiezal, etc. Les noms, prénoms et fonctions disparaissaient automatiquement.
Les meurtres s'autorisent facilement à notre époque sous la férule de magistrats incompétants ou pervers.
Ignorants, pour le moins.
 
Pour achever le tableau de responsables, pénalement et juridiquement, impliqués dans des bâtiments publics reconnus amiantés,
je tiens à souligner que le non-lieu signé du juge Vaubaillon reste irrégulier car incomplet, sans les notifications
requises [art. 183, 507 et 508 C. p. p.] en 2002. Les délais courent donc toujours, sur 4 pouvois rejetés en Cassation. Ce juge n'a
tenu compte ni du travail de la Police judiciaire, ni des dossiers médicaux de malades, ni des dénonciations explicites 
du CCHS national en 1999. Elle voulait sa promotion et l'a obtenue, macchabées à l'appui. Passez muscade.
 
Si Philippe Courroye avait été à la hauteur, la face de ce pays serait déjà différente. Aucune des malversations qui suivirent,
tricheries, mensonges, immaturités administratives, ne pouvaient survivre devant l'honnêteté, le respect de la vie humaine
et du droit. Point ne fut le cas.
 
Que la "transparence" voulue par l'actuel ministère de la justice sur les "nominations sensibles" et autres coutumes
tenues sous forces discrétions, forme typique de népotisme criminel, s'attèle à la Santé publique. Simplement pour VOIR.
VOIR ce qui se passe.
. Que notre nouvelle Garde des Sceaux, Madame Taubira reçoive Mme Bertella-Geffroy, coordonnatrice du Pôle Santé
pour apprendre et constater quelques faits notoires.
. Qu'elle rencontre les lanceurs d'alerte : Dr. Groussac haute spécialiste de l'hépatite B, jetée dans un canal, lapidée
de pierres [tout en tuant un pêcheur sur place], pour avoir dénoncé les chiffres des victimes des vaccins de l'hépatite B qui
touchent les cellules souches ; Marie Grosman chercheur sur les amalgames mercuriels dentaires [il est interdit de
jeter du mercure dans les égouts, mais dans la bouche des gens, OUI ! Bachelot dixit] ; de moi-même, depuis 16 ans, sur l'incurie de pouvoirs
publics, d'une pourristrature d'injustices [Censier la Sorbonne eut droit à 93 magistrats, dont les plus grands, Nadal,
Marin, Magendie, Degrandi, Perrusset, Bonnal, Cotte, Canivet, sans oublier le petit Pascal Gand qui ne sait pas répondre aux
demandes d'actes et fait partie du clan des "non-lieux".
 
Il y a toute une fosse à déconstiper, Madame la Garde des Sceaux. Un travail titanesque, mais quel soulagement pour le pays !
Envoyer ce beau monde à Cayenne. Là où il faut. Les dégâts sont incommensurables. Des millions de victimes touchées
par Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaques, autisme, affections neurodégénératives, agressions chimiques et physiques, cocktails neurotoxiques dans l'eau, PCB, pesticides, solvants et particules.
 
L'imprévisible est arrivé avec vous Madame. Pouvoir trancher dans l'horreur
d'un fléau qui persiste et l'hypocrisie des choses.
Mettre fin à certaines pratiques : les façons dont les poisons, la police et la justice, s'administrent ici en France. Sans
oublier le maire complice, Jean Tibéri, qui mérite sa part du gâteau et voudrait construire une troisième Fac sur les terrains du
Muséum. Jamais assez !"
 
                   MICHEL LANGINIEUX
 
 

Commenter cet article