AUSTRALIE, LONDRES, SUEDE, SAVOIE, JULIAN ASSANGE, WILILEAKS, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

Publié le par lavapeur

 

WikiLeaks

Un acte d'accusation secret contre Assange


Un email de la société américaine Stratfor dévoilé par WikiLeaks révèle que Washington a établi «un acte d’accusation secret» contre Julian Assange. La fuite a été publiée mercredi dans un journal australien.

 

«Julian Assange (photo) est citoyen australien et il mérite notre protection», a affirmé son avocate.

«Julian Assange (photo) est citoyen australien et il mérite notre protection», a affirmé son avocate.

Les Etats-Unis ont établi «un acte d’accusation secret» contre le fondateur de WikiLeaks Julian Assange. C’est ce que révèle un courrier électronique de la société américaine de renseignement Stratfor publié mercredi par le quotidien australien Sydney Morning Herald

 

Ce courriel du 26 janvier 2011 adressé par le vice-président de Stratfor, Fred Burton, à des analystes de la société, est l’un des cinq millions que WikiLeaks a l’intention de publier dans les prochaines semaines. Dans le même message, Burton intime l’ordre à ses interlocuteurs de garder l’information confidentielle, précise le journal. Raté,mon petit gars,oups!!!

 

M. Assange, dont le site s’était illustré en 2010 en publiant des documents militaires secrets sur l’Irak et l’Afghanistan et des télégrammes diplomatiques américains, est assigné à résidence au Royaume-Uni depuis plus d’un an.

Il attend que la justice britannique statue définitivement sur le mandat d’arrêt émis contre lui par la Suède dans une affaire de viol et d’agressions sexuelles, qu’il a toujours niés. C'est le piège type fabriquée par les ILLUMINATI et les Bilderberg!!!

 

Arrestation attendue

 

Washington attend impatiemment de mettre la main sur le fondateur de WikiLeaks, citoyen australien, après que la société en ligne a publié des centaines de milliers de documents diplomatiques américains. 

 

Son avocate australienne, Jennifer Robinson, a demandé mercredi à Canberra de le protéger. «Il est temps que le gouvernement australien et les Australiens commencent à se poser des questions. Il est citoyen australien et il mérite notre protection», a-t-elle dit. «Nous avons la confirmation qu’il existe un acte d’accusation secret et que nous pourrions voir arriver une demande d’extradition des Etats-Unis quelle que soit l’issue» du processus judiciaire au Royaume-Uni, a-t-elle ajouté.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article