EGYPTE, AL JAZEERA, HOSNI MOUBARAK, ARMES, ISRAËL, CRIF, PRASQUIER, BARACK OBAMA, IRAN, BENYAMIN NETANYAHOU, SARKOSY, ECHO DES MONTAGNES,

Publié le par lavapeur

 

   L'ECHO des MONTAGNES vous demande avec insistance de cliquez sur le lien ci-dessous, pour pouvoir lire intelligemment ce qui suit et ne pas être emmerder par les jérusalistes:

 

LIBERTE DE LA PRESSE, LIBERTE D'EXPRESSION, LIBERT...

   L'ECHO des MONTAGNES vous demande avec insistance de cliquez sur le lien ci-dessous, pour pouvoir lire intelligemment ce qui suit et ne pas être emmerder par les jérusalistes:

 

LIBERTE DE LA PRESSE, LIBERTE D'EXPRESSION, LIBERT...

                                                SPOLIATIS ARMA SUPERSUS

 

Cliquez sur l’horloge :

 

                                         Calendrier et horloge de l'EdM





Grande-Synthe, Le 1er février 2011

Egypte : Israël craint « une évolution à l’iranienne » et livre des armes à Moubarak !


Selon le quotidien Le Monde daté du 1er février, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a dit craindre « une évolution à l’iranienne », faisant référence à la situation en Égypte. Cette déclaration, prononcée le 31 janvier, doit être considérée comme une menace d’intervention directe d’Israël contre le peuple égyptien. Incapable de trouver un remplaçant à leur service et passablement acceptable par le peuple égyptien, Israël fait ainsi savoir qu’elle est prête à faire le sale boulot si Barack Obama continue à tergiverser. D'ailleurs, selon la chaîne de télévision Al Jazeera, Israël aurait déjà commencé à livrer du matériel militaire à son voisin égyptien, afin de l'aider à mater la révolte populaire…

La comparaison avec la Révolution islamique d’Iran indique clairement que Tel Aviv estime difficile l'arrêt du mouvement populaire en cours en Égypte. Après l’échec des provocations au Liban destinées à marginaliser le Hezbollah, l’entité sioniste, de plus en plus isolée, craint de perdre son principal allié dans la région en cas de chute de son collaborateur Hosni Moubarak. C’est toute la région qui pourrait alors s’embraser, entraînant le monde dans une situation imprévisible.

Cette comparaison avec l'Iran montre aussi quel type de révolution craint le sionisme. C’est un hommage indirect – et involontaire – à la Révolution iranienne, et un encouragement pour le peuple égyptien. La peur de Tel Aviv conduira les sionistes à une fuite en avant : la guerre. Il semble en effet qu’en Égypte, le temps des manoeuvres de couloir soit dépassé, et la militarisation du régime ira de pair avec les menaces de Benyamin Netanyahou. Une action conjointe des deux forces armées – égyptienne et israélienne – contre le peuple égyptien n’est donc pas à exclure.

Le Parti Anti Sioniste réitère sa totale solidarité avec le peuple égyptien. Nous dénonçons les menaces à peine voilées d’Israël, et la complicité du gouvernement Sarkozy-Prasquier avec le dictateur Moubarak. Nous demandons à nos militants et sympathisants, de populariser autour d’eux le combat que mènent aujourd’hui le peuple égyptien et les autres peuples arabes. Qu’ils sachent désigner, comme il se doit, notre véritable ennemi à tous : le sionisme et ses lobbies, notamment ceux en France.

                                                            Yahia Gouasmi
                                                 Président du Parti Anti Sioniste

Commenter cet article