FRANCOIS FILLON, AMIANTE, U.M.P., MICHEL LANGINIEUX, CENSIER LA SORBONNE, JUGE, RECTORAT, AVOCAT, ECHO DES MONTAGNES, EDUCATION NATIONALE,

Publié le par lavapeur

 

                                                SPOLIATIS ARMA SUPERSUS

Cliquez sur l’horloge :

Calendrier et horloge de l'EdM

 


L'ECHO des MONTAGNES vous demande avec insistance de cliquez sur le lien ci-dessous, pour pouvoir lire intelligemment ce qui suit et ne pas être emmerder par les jérusalistes:

LIBERTE DE LA PRESSE, LIBERTE D'EXPRESSION, LIBERT... 



                   MICHEL LANGINIEUX, LE COMBATTANT CONTRE L'AMIANTE

 
                                              suite et pas fin

  Cette lettre date d'octobre 2004, comme quoi.............


"NON" de Fillon à l'euthanasie.
"OUI" à l'amiante.
Ce Ministre de l'Education Nationale laisse en 2004, en danger Censier la Sorbonne,
Faculté dans la capitale, les faits en main (voir mon "SOS" joint du 5 octobre 2004).
Cruelle politique qui se mêle d'éducation à sa façon : confusion totale.
"Un débat responsable", demande-t-il. Pourquoi faire ? Conserver nos mourants,
partants, en souffrance, et exposer nos étudiants ? L'amiante tue, que diable.
"C'est pour mieux te conditionner mon enfant" ! But principal de cette forme "d'éducation
gavage d'oies" : un cheltel mené nationalement au doigt et à l'oeil, dans l'ordinaire
médiocrité "il faut, il ne faut pas" ! Qui va devoir réveiller ce pays qui dort debout,
pris dans ses images de marque, abandonné à une mainmise absurde ?
  
François Fillon, ministre hautement responsable d'Education, s'accorde le droit
de donner la mort à la jeunesse. En tout bien, une brutalité d'une inconscience rare.
Ne réfléchit-il donc jamais ? Ou manque-t-il, simplement, d'un minimum de
conscience ?
"Des ministres au travail" demande le Chef d'Etat. Mais le "faire" ici, dans cette société,
consiste à faire semblant ! Plus et encore. La frime. Sans discernement. Tous dedans !
Mentir, casser, salir, prétendre. Laisser périr. Faire périr. Ainsi, le Chef de la diplomatie
qui entretient des rapports étroits avec les écraseurs de vie, apportant  "son savoir
faire". N'est-ce pas assez de mots, de discours délirants ?
 
 
 
Moment parfait pour épingler ce Premier ministre immobile, en apportant les faits.
La morgue apathétique de l'exécutif n'est plus tolérable !!!
Confronterons les masques de ces personnages encastrés, sous
une tenacité sans faille, simplement par respect absolu de la santé et la vie.
 
Le ministère de l'Education nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche,
fut depuis 1997, très renseigné par mes soins. Lui-même dénonça cette affaire d'empoisonnement  
le 6 juillet et le 17 décembre 1999 par son CCHS (Le Comité Central Hygiène et Sécurité). Sans
suivi aucun. Les noms de MM. Leutrat, Dhooge et Mme Chiezal, responsables de l'hygiène et
de la sécurité  de Censier sortirent OFFICIELLEMENT. Le ministère se dédouanait ! 
Mais persister à parler pour ne rien dire ni accomplir, devint le tour de passe-passe coutumier.
Rien n'a bougé depuis 11 ans !!! Censier est en danger depuis sa construction, et les officiels mentent.
 
Outre les responsables de Cabinet, Eléonore Hirt, et Hervé Célestin, les noms de Dominique
de Villepin, Serge Lepeltier Ministre de l'écologie, et Dupré La Tour pour M. Chirac, président
de la République, se voient soulignés, il y a 7 ans. J'avais, à l'époque, alerté tout le monde,
y compris sa Sainteté le Pape, devant l'indifférence, l'incompétence, et l'ironie générales.
La vie humaine n'est que sous-produit pour ceux qui n'offrent que le peu d'existence
d'un spectacle hors-pair, mensonger, le peu d'existence de leurs personnes.
 
La Sénatrice Marie-Claude Beaudeau avait soulevé l'absence de médecine de prévention
à l'Education nationale, face aux médecins Richard et Raix de Jussieu, Plantureux de Censier.
Surtout,  Marie-Hélène Gibert, Médecin Conseil du Rectorat, qui s'est tue des années durant
alors qu'elle venait, tranquillement, à nos CHS Sorbonne Nouvelle.
 
Monsieur Fillon ne sait pas prévenir. Que fait-il dès lors à son poste ? Il prend des vacances
chez les dictateurs amis des élites. Payé pour donner le change. Et de bonnes explications. 
En réalité, il ment. Monsieur Fillon manque de civisme, de compassion, de sens. Il a réponse
à tout, certes, sans jamais appréhender la simple splendeur d'être humain.
Quelque chose lui échappe constamment. La vérité, et sa prise en charge. 
 
Ce pays n'est plus que pays d'opérette, tenu par des niais suffisants qui  ne cessent de ronfler
et de faire semblant. Grand bien leur fasse. Ils paieront le prix. Et le font payer à tout le monde.
 
Dieu nous protège à l'avenir, de la pourristrature juridique, médicale et administrative.
De l'incurie des pouvoirs publics où fort peu assument leurs responsabilités.
À l'évidence, il n'y a personne ... Ici.
D'où les dégâts qui ne font que croître.
 
Michel Langinieux
 




Commenter cet article