HALAL, HARAM, CASHER, FN, UMP, PS, ECHO DES MONTAGNES, CHERIF ABDEDAÏM

Publié le par lavapeur

Débat du «siècle»

 

En panne d’idées, certains candidats aux présidentielles françaises n’ont rien trouvé de mieux que de débattre du halal et du haram. Apparemment, après la présence musulmane en France, ce sont les pratiques qui semblent déranger.

Eternels boucs émissaires, les musulmans de France sont au cœur de la fausse polémique des politicards français. Pouvoir polémiquer sur un sujet, c’est d’abord le connaître. Ce qui ne semble pas être le cas chez ces nouveaux «muftis». La France s’est emmêlée les jambes entre le hallal et le haram. Et pourtant d’autres sujets importants méritent d’être débattus pour le bien du peuple français.

 

 Primo En passant, soulignons de deux traits la suggestion de l’illustrissime Dominique de Villepin pour résoudre la crise syrienne. Pas besoin d’aller par quatre chemins selon le candidat aux présidentielles : «procéder à des frappes ciblées», affirmera-t-il sur le plateau de I Télé.

 

 On a vu les frappes ciblées en Irak et en Libye. Proposition qui semble faire partie du répertoire «halal» selon de Villepin, puisque les bombes qu’on larguerait sur Damas seraient intelligentes au point de différencier entre un terroriste et un paisible citoyen. Raté mon gars, ça c’est haram.

 

 Secundo  François Fillon a critiqué l'abattage rituel. Aucun respect de la foi, des pratiques et des individus, jugements négatifs et dévalorisants sur les musulmans de France, et la suite, on la connaît. Fillon a suggéré aux grandes religions de revenir sur les «traditions ancestrales» d'abattage rituel des animaux, qui ne correspondent plus aujourd'hui «à grand-chose». Encore un nul en théologie. Tertio  «Nicolas Sarkozy et Monsieur Guéant ajoutent des bêtises aux bêtises». 

 

Ce n’est pas moi qui le dis, mais bel et bien Jean-Luc Mélenchon, lors de l'émission «Paroles de candidat». Le candidat d'extrême gauche s'en était, en premier lieu, pris à Marine Le Pen: «On va rester combien de temps à discuter de ces bêtises?», a-t-il lancé en accusant la leader frontiste de chercher à «faire croire que l'on tombe malade ou que l'on attrape l'Islam en mangeant de la viande». Jean-Luc Mélenchon a aussi fait mine de s'étonner de voir Marine Le Pen s'émouvoir de l'abattage des animaux alors qu'elle n'a, dans le même temps, «pas de problème pour emmener un humain à l'échafaud».  Au moins quelqu’un de lucide. 

 

Quant à Marine, la pauvre, qu’elle essaye d’abord de se défaire de ses gènes paternels qui gênent sa créativité avant de se lancer dans une quelconque campagne. Enfin, que peut-on dire à ce «beau» petit monde ? Mangez vos saloperies de haram et foutez la paix aux musulmans. Leur halal n’est pas un cheval de Troie qui mène à l’Elysée. Cherchez une autre monture ! Un peu d’ingéniosité messieurs, dames…

 

                                             Chérif Abdedaïm

 

http://www.lnr-dz.com/index.php?page=details&id=11025

 

Commenter cet article