HERVE RYSSEN, MAFIA, JUIF, GENEVE, PARIS, JERUSALISTE, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

Publié le par lavapeur


L'ECHO des MONTAGNES vous demande avec insistance de cliquez sur le lien ci-dessous, pour pouvoir lire intelligemment ce qui suit et ne pas être emmerder par les jérusalistes:

 

LIBERTE DE LA PRESSE, LIBERTE D'EXPRESSION, LIBERT...


 

SPOLIATIS ARMA SUPERSUS

 

Cliquez sur l’horloge :

 

 

Calendrier et horloge de l'EdM


Masse

Censurez l'Echo des Montagnes en cliquant sur la masse de l'Inquisition

Page Index



                                                LA MAFIA JUIVE

 


Enquête du chercheur Hervé Ryssen sur la mafia juive, un sujet quasi-jamais abordé.

« Lorsque l’on évoque la mafia, c’est d’abord à l’univers de la Sicile que l’on pense en premier lieu. Tout le monde a entendu parler de la mafia sicilienne : c’est la plus médiatisée, celle que l’on voit le plus au cinéma.
Au début des années 1990, après l’effondrement de l’Union soviétique, on nous parlait aussi régulièrement de “mafia russe”, de “mafia tchétchène” et de “mafia albanaise”.
La mafia juive, elle, n’existe pas ; les médias occidentaux n’en parlent pas. A la radio, à la télévision et dans la grande presse, le silence est total sur cette question. C’est un sujet tabou. A Hollywood, pareillement, la judéité des criminels et des trafiquants n’apparaît presque jamais ; et il n’est guère difficile de comprendre pourquoi.
La mafia juive est pourtant sans aucun doute la mafia la plus puissante du monde. La plus dangereuse, aussi. Quelques journalistes trop curieux ont déjà été assassinés.
»

 

                         CAMPAGNE D'AFFICHAGE

 


Des affiches  au cœur de Genève. Alertée samedi, la Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation (Cicad) précise que les mêmes placards ont été vus à Paris en novembre, provoquant de vives réactions et leur retrait par les autorités. «Nous connaissions les tags et les papillons dans les boîtes aux lettres, mais c’est la première fois que de telles affiches fleurissent à Genève», déplore Johanne Gurfinkiel, secrétaire général de la Cicad.

Découvertes à la rue de Carouge,les affiches reproduisent en noir et blanc la couverture d’un livre,La mafia juive d’Hervé Ryssen, «bien connu pour son antisémitisme», précise la Cicad. En rouge sont listés tous les maux imputables à la communauté israélite. Du racket au blanchiment en passant par le meurtre, le trafic d’armes et de drogue, la pornographie…

Le conseiller administratif Pierre Maudet, en charge de l’Environnement urbain et de la Sécurité, a dépêché son unité de «gestion des incivilités». Les affiches avaient déjà été partiellement arrachées. Le reste a été enlevé. «Nous restons très vigilants et ne laisserons passer aucun propos raciste», assure Caroline Widmer, porte-parole.

Le jour de noël, a CICAD a dénoncé par courrier, au Procureur général de Genève, les affiches antisémites découvertes à la Rue de Carouge qui reproduisaient la couverture du pamphlet de Hervé Ryssen : « La Mafia Juive ».

Commenter cet article