IMPÔTS, POLICE, AVOCAT, JUGE, VERSAILLES, TOUR DE FRANCE, JOËL BOUARD, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

Publié le par lavapeur

L’ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous donne un dossier incroyable, mais vrai, concernant les ponctionnaires français!




C'est coutume ! C'est la France ! Vous ne le saviez donc
pas ?
Mais merci de le dire et de le faire savoir. C'est toujours
saisissant
à entendre et on tombe des nues, car c'est chaque fois plus
fort ...

Mme Taubira doit absolument être avertie, encore et
encore.


Objet : VIOLENCES PHYSIQUES AU CENTRE DES IMPOTS DE SURESNES PAR AGENTS DES IMPOTS + CORRUPTION ET FAUX PUBLICS MAI-JUIN 2007

A Mr Jean-Louis Fiamenghi, Préfet, Directeur de Cabinet à la Préfecture de Police de
Paris,

A Mr Pierre-André Peyvel, Préfet des Hauts de Seine,

A Mme Catherine Bergeal, Agent Judiciaire du Trésor, Directeur des Affaires Juridiques
au Ministère de l'Economie et des Finances,

A Mr Philippe Parini, Directeur de la DGFIP, ( Direction Générale des Finances
Publiques)

A Mr Jean-Marc Fenet, Directeur-Adjoint de la DGFIP,

A Mr Jean-Louis Bourgeon, Directeur Départemental des Finances Publiques du 92,

A Mr le Conciliateur Fiscal du 92,

A Mme ou Mr le Directeur du Service des Impots des Particuliers de Suresnes (92150),

Avec Copie à:

Mme Christiane Taubira, Ministre de la Justice,
Vincent Lamanda, présidnet de la cour de cassation et memebre du CSM,
Jean-Claude Marin, procureur général à la cour de cassation et membre du CSM,
Mr Philippe Courroye, Procureur de la république du TGI Nanterre, ( actuellement poursuivi
pour des broutilles devant le CSM, mais qui fera bientot l'objet de poursuites correctionnelles
et CRIMINELLES pour sa RESPONSABILITE ABSOLUE DANS LA CORRUPTION
EFFROYABLEMENT CRAPULEUSE DU TGI NANTERRE!),
Christine Lunel et Sabine Kheiris, juges au TGI Nanterre,
HCCDA, Parti Politique anti-corruption publique,
CAMJ, association de lutte contre la corruption policière et judiciaire.
Mesdames et Messieurs Guillaume Schmitt, Amel Affejay, Thomas Le François, Laurent
Guerere, Mickael Leborgne, Christine Leroux, agents des impots à Suresnes.

Le 4/7/12 à 15h15, je me suis présenté à la Caisse du SIP Suresnes, afin d'encaisser un chèque
de 400 euros environ sur le Trésor public, payable en espèces à toutes les trésoreries du 92.
J'ai été accueilli par Mr Guillaume Schmitt, qui m'a déclaré qu'il ne pouvait me payer le
chèque que sur présentation d'une autre pièce d'identité que le permis de conduire.
N'ayant pas d'autre pièce d'identité sur moi, je lui ai déclaré que le permis de conduire est une
pièce d'identité valable. Il est allé en parler avec une de ses collègues, Mme Amel Afejjay, qui
est revenue vers moi sur un ton très agressif et déplaisant, me déclarant:" Mr vous avez le
choix: vous revenez demain avec une autre pièce d'identité ou vous allez à la Banque Postale
qui vous ouvrira un compte et je ferai le transfert sur votre compte". Je lui ai répété que je
désirais encaisser le chèque en espèces et que je ne reviendrai pas un autre jour. Alors Mme
Afejjay a commencé à me parler sur un ton menaçant et virulent, m'intimant l'ordre de quitter
le centre des impôts, en vociférant.

Je lui ai rappelé l'existence d'une Charte d’accueil dans les Centres des impôts, qui interdit son
comportement, et j'ai demandé à voir le Directeur du Centre, afin qu'il puisse obliger ses
agents à ne pas me faire de difficultés et à me payer le chèque, ce qui est une obligation légale
pesant sur le Trésor public.

Je me suis alors adressé à l’accueil ou se trouvaient: Mr Thomas Le François et Mme
Christine Leroux, qui ont prétendu que tous les responsables sont en réunion, et que je devais
revenir un autre jour.

A ce moment sont arrivés à l'acceuil Mrs Laurent Guerere et Mickael Leborgne, qui se sont
mis à me parler très agressivement, me menaçant d'appeler la police si je ne partais pas,
m'intimant l'ordre de quitter le centre immédiatement, et s'interposant physiquement entre moi
et les agents à l’accueil.

Mickael Leroux s'est alors mis à exercer sur moi des violences physiques, me poussant afin de
m'éloigner du bureau d’accueil, puis il m'a agrippé par la veste et fait rouler par terre.

Alors que j'étais à terre, il est venu derrière moi, m'a pris par les bras, en m'agrippant sus les
aisselles, et m'a trainé par terre sur plusieurs métrez, pour me pousser dans les escaliers et me
sortir du centre.
Il était aidé par Laurent Guérère.
J'ai fait constater mes blessures: ecchymoses à l'avant-bras, entorse au genou gauche, ce jour
par un médecin.

J'ai appelé la police, 4 policiers du Commissariat de Suresnes sont venus, et fidèles à leurs
habitudes mafieuses à chaque fois qu'un citoyen est en différend avec un fonctionnaire, au
lieu de constater objectivement les faits, que je leur ai raconté, prenant à témoins tous les
agents présents, ainsi que le public, et sachant donc parfaitement la véracité de ma
dénonciation, ils m'ont dit de partir et de revenir un autre jour, sur un ton comminatoire et
menaçant.

J'ai insisté auprès d'eux pour porter plainte pour violences en réunion par Leroux et Guérère,
mais ils ont recommencé à me menacer et me diffamer publiquement, car l'un d'eux était
présent en 2007 lorsque j'ai eu un grave différend avec Philippe Oudinot et Christine
Maynadier, alors responsables du SIP Suresnes, et qui avaient falsifié les rôles
d'enregistrement par corruption en faveur de l'huisiser Benzaken.

Là aussi, ayant voulu porter plainte contre eux, je me suis heurté à la CORRUPTION DES 2
COMMISSAIRES ET DE PLUSIEURS POLICIERS DU COMMISSARIAT DE
SURESNES, dont Philippe Courroye, procureur du TGI Nanterre, ( que je mets en copie),
était tenu informé par multiples plaintes, ainsi que la juge d'instruction Sabine Kheiris.

SABINE KHEIRIS ET PHILIPPE COURROYE, EN COMPLICITÉ DE PLUSIEURS
JUGES DU TGI NANTERRE, ONT PARFAITEMENT ET TOTALEMENT COUVERT
ACTIVEMENT PAR LEURS ACTES JUDICIAIRES LA CORRUPTION DE OUDINOT
ET MAYNADIER EN FAVEUR DE BENZAKEN EN 2007!.

CES FAITS SONT TRÈS GRAVES ET NE SONT PAS PRESCRITS.

BIEN QUE COURROYE, OUDINOT ET MAYNADIER, S'APPUYANT SUR LA
CORRUPTION DES OPJ ET POLICIERS DE SURESNES ET NANTERRE, ONT TENTE
DE COUVRIR LES FAUX PUBLICS DE OUDINOT ET MAYNADIER EN FAVEUR DE
BENZAKEN, JE VOUS INFORME QUE JE MAINTIENS MES POURSUITES POUR
FAUX PUBLIC ET CORRUPTION CONTRE TOUS LES SUS-NOMMES, Y COMPRIS
COURROYE PHILIPPE, ET JE SUIS FERMEMENT RÉSOLU A CE QU'ILS EN
RÉPONDENT TOUS PÉNALEMENT TOT OU TARD, AFIN QUE JE PUISSE
RECOUVRER LA PROPRIÉTÉ DU LOCAL SIS 14 RUE DE LA LIBERTÉ A SURESNES,
DONT J'AI ÉTÉ SPOLIE PAR CETTE VÉRITABLE MAFIA JUDICIAIRE???, POLICIÈRE
ET FISCALE QUI SÉVIT A SURESNES ET NANTERRE, ET DONT JE PORTE LES
CRIMES SUR LA PLACE PUBLIQUE, NOTAMMENT PAR LE PRÉSENT COURRIEL
ADRESSE AUX PLUS HAUTS RESPONSABLES DÉPARTEMENTAUX ET
NATIONAUX DE LA POLICE, DE LA JUSTICE, AINSI QUE SUR LES SITES
INTERNET DES ASSOCIATIONS POLITIQUES ANTI-CORRUPTION HCCDA ET
CAMJ, DONT JE SUIS LE PRÉSIDENT.

Concernant les faits du 4/7/12 entre 15h15 et 16h, je vous informe que:

1) le policier Hervé Favris qui commandait l'équipe policière intervenue su SIP Suresnes, au
lieu de recueillir mes déclarations, les témoignages des agents et du public présent qui ont
assisté à toute la scène, et m'inviter à porter plainte au Commissariat, après avoir fait constater
mes blessures, s'est mis à me menacer avec ses 4 collègues, m'intimant l'ordre de me taire, et
de quitter le centre. Mr Favris m'a notamment publiquement déclaré" Mr Bouard, vous avez
des problèmes avec le centre des impôts. En 2007, vous avez été poursuivi à cause des
problèmes que vous avez causés ici". Il faisiat bien évidemment allusion aux actes de
corruption de Philippe Oudinot et Christine Myanadier qu'il a lui-même couverts en
m'emmenant au Commissariat pour me mettre en garde à vue pour "outrage" à Oudinot et
Maynadier, tout en fermant les yeux sur leurs crimes passibles de 15 ans de prison en cour
d'assises, sans compter les siens et des opj Dubus et autres, qui ont du aussi falsifier les PV de
cette procédure pour favoriser Oudinot et Maynadier, et dont ils répondront aussi avec leurs
complices criminels et faussaires judiciaires du TGI Nanterre, Kheiris et Courroye.

2) à l'extérieur du Centre des impôts, j'ai dit au policier Favris que je voulais aller porter
plainte au Commissariat immédiatement. Il m'a déclaré que je ne pourrais pas porter plainte,
et face à mon insistance, il m'a menotté avec violence, enfonçant profondément les menottes
dans ma chair, ce que j'ai aussi fait constater par un médecin. Ainsi menotté, je suis allé au
Commissariat.
Favris a prétendu, pour justifier mon arrestation, que j'étais recherché par la police pour faire
un an de prison pour escroquerie! ( C'est de la diffamation publique que je pourrai pas
poursuivre, car c'est sa parole contre la mienne, et les 3 policiers qui en sont témoins ne
témoigneront bien sur pas en ma faveur! La police française, surtout celle de Suresnes et
Nanterre, ne diffère de la Mafia que par le fait que nous payons des impôts pour l'entretenir!).

3) arrivé au Commissariat, on m'a retiré tous mes papiers et effets personnels, et après une
attente de 4 h, j'ai été vu par l'opj Nathalie Gauron, qui a pris ma déclaration sur les faits de
mon arrestation illégale par Favris et ses collègues, ce qu'elle appelle en jargon policier, "mon
interpellation", mais elle a refusé de me délivrer une inquisition médico-légale pour faire
constater mes blessures, QUE JE LUI AI MONTRÉES, AINSI QU'A TOUS LES
POLICIERS DU COMMISSARIAT DE SURESNES, NOTAMMENT LE CHEF DE POSTE,
qui m'a retenu prisonnier pendant cette longue attente;

De même, l'opj Nathalie Gauron a refusé de prendre ma plainte contre Leborgne et Guérère,
les agents des impôts de Suresnes, qui m'ont violemment agressé, verbalement et
physiquement.
CES VIOLENCES ÉTAIENT DONC DES DÉLITS FLAGRANTS SUR LESQUELS LES
POLICIERS FAVRIS, GAURON ET LEURS COLLÈGUES  FERMENT LES YEUX!
ILS SONT DONC COUPABLES DE TRAFIC D'INFLUENCE EN FAVEUR DE
LEBORGNE ET GUERERE, AGENTS DES IMPÔTS, ET SERONT AUSSI POURSUIVIS
PENALEMENT POUR CES FAITS!.
La policière Nathalie Gauron m'a dit que je n'arriverai à rien de toutes façons, et que ce
n'était pas la peine que je porte plainte. Voilà donc une opj, payée par les impôts, et qui mérite
bien son pain quotidien, que les citoyens Français confiants lui versent chaque fin de mois!

4) Vers 19h 30, j'ai enfin été relâche du Commissariat de Suresnes par l'opj Nathalie Gauron,
qui ne pouvait retenir aucune charge contre moi, et qui a mis à profit mon arrestation illégale
de 4h pour essayer de m'accuser de quelque chose, me posant des questions sur le chèque,
mon téléphone portable, etc, car j'ai accepté de recevoir les coups de Mickael Leborgne et
Laurent Guerere sans les rendre, pour ne pas être accusé moi-même de les avoir frappés,sans

quoi je serais à l'heure actuelle surement en prison, vu la qualité humaine des excellents
policiers de Suresnes et des excellents substituts du procureur Courroye, garants
constitutionnels de nos prétendues libertés dans le régime fasciste de l'actuelle "république"!

Je suis aussitôt revenu au Commissariat de Suresnes et déclaré au policier à l’accueil que je
voulais porter plainte contre les agents des impôts pour violences en réunion.
Il a inscrit mon nom sur le registre des plaintes, et m'a emmené dans la salle d'attente.
Aussitôt, le chef de poste qui m'avait retenu plus tôt est venu vers moi, m'invectivant
grossièrement, me menaçant et me traitant de termes désagréables: " vous me cassez les
couilles depuis tout à l'heure, vous êtes une crotte, pourquoi vous insistez, on vous a dit tout à
l'heure de laisser tomber. Revenez porter plainte une autre fois!"
Ausis, j'ai été obligé de quitter le Commissariat sans pouvoir porter plainte.

MESDAMES ET MESSIEURS LES RESPONSABLES FISCAUX ET
POLICIERS DE LA PRÉFECTURE DES HAUTS DE SEINE, DE LA PRÉFECTURE
DE POLICE DE PARIS, DE LA DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES FINANCES
PUBLIQUES DU 92,

JE VOUS INFORME QUE JE SUIS FERMEMENT RÉSOLU A NE PAS LAISSER IMPUNI
LES COMPORTEMENTS DES VOYOUS DU CENTRE DES IMPÔTS DE SURESNES,
LEBORGE MICKAEL, GUERERE LAURENT, NI LES ABUS DE POUVOIR DE AMEL
AFEJJAY, NI LA PASSIVITÉ COUPABLE DES AGENTS LEROUX CHRISTINE,
SCHMITT GUILLAUME ET LE FRANCOIS THOMAS, QUI OUBLIENT QU'ILS SONT
DES FONCTIONNAIRES ASSERMENTES, MAIS QUI SE COMPORTENT PAR ESPRIT
DE CORPS MALSAIN COMME DES MAFIEUX, PAR LEUR SILENCE ET LEUR
COLLABORATION ACTIVE AUX CRIMES DE LEBORGNE MICKAEL ET GUERERE
LAURENT!

JE VOUS INFORME QUE JE SUIS AUSSI FERMEMENT RÉSOLU A ÉRADIQUER LA
SCANDALEUSE CORRUPTION ET LES COMPORTEMENTS INADMISSIBLES DES
POLICIERS DU COMMISSARIAT DE SURESNES, DONT CEUX DE HERVE FAVRIS
ET NATHALIE GAURON, ET QUE POUR CELA, JE LES CITERAI DEVANT LE
TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE PARIS!

JE VOUS INFORME QUE JE N'OUBLIE PAS QU'EN MAI ET JUIN 2007, J'AI ÉTÉ
VICTIME DE LA CORRUPTION DES RESPONSABLES DES IMPÔTS DE SURESNES,
PHILIPPE OUDINOT ET CHRISTINE MAYNADIER, EN FAVEUR DE L'HUISSIER DE
NANTERRE ALAIN BENZAKEN, ET QUE CETTE CORRUPTION ÉTAIT COUVERTE
PAR LA POLICE DE SURESNES, DE NANTERRE, PAR LE PROCUREUR COURROYE
LUI-MEME ET SES SUBSTITUTS, PAR LES GREFFIERS ROUSSEL, FROGER,
BOYER, LEDUVEHAT ET LES JUGES LUNEL ET KHEIRIS DU TGI NANTERRE!

JE VOUS INFORME, MESDAMES ET MESSIEURS, QUE TOUTES LES POURSUITES
PÉNALES, TANT CORRECTIONNELLES QUE CRIMINELLES SONT RÉITÉRÉES ET
MAINTENUES PAR MOI AFIN QUE TOUS CES RESPONSABLES PUBLICS
CRIMINELS ET CORROMPUS, DONT PHILIPPE COURROYE, CHRISTINE LUNEL
ET SABINE KHEIRIS, LES OPJ DE SURESNES ET NANTERRE, QUI SE CROIENT
TROP PUISSANTS PAR LEURS FONCTIONS DE POLICIERS, JUGES, PROCUREURS,
GREFFIERS ET AGENTS DES IMPÔTS,ET QUI USENT DE RÉPRESSION PÉNALE

ABUSIVE EN INVENTANT DE FAUSSES ACCUSATIONS D'OUTRAGES POUR
COUVRIR LEURS CRIMES CONTRE MOI, SOIENT SANCTIONNES PÉNALEMENT
ET RÉVOQUES DE TOUTE FONCTION PUBLIQUE, QUE J'AI LE SOUCI CITOYEN
DE CONTRIBUER A MAINTENIR IRRÉPROCHABLE ET DIGNE DES CITOYENS DE
FRANCE, PAR CONSÉQUENT ÉPURÉE DE TOUS LES MAFIEUX ET CRIMINELS
PUBLICS QUI N'Y ONT PAS LEUR PLACE!.

MONSIEUR LE PRÉFET DE POLICE DE PARIS,
MESDAMES ET MESSIEURS LES RESPONSABLES FISCAUX ET POLICIERS DES
HAUTS DE SEINE,
MONSIEUR LE PRÉFET DES HAUTS DE SEINE,
MESDAMES ET MESSIEURS LES RESPONSABLES DE LA DGFIP A BERCY,
MONSIEUR LE CONCILIATEUR FISCAL DU 92,

J'ATTENDS DE VOUS LES MESURES SUIVANTES:

1) DES POURSUITES PENALES CONTRE LES AGENTS DES IMPOTS MICKEL
LEBORGNE ET LAURENT GUERERE, AINSI QUE CONTRE LES POLICIERS
HERVE FAVRIS, ses collègues intervenus dans la voiture d epolice au SIP Suresnes, le
chef de poste du Commissariat de Suresnes ET NATHALIE GAURON

2) DES POURSUITES DISCIPLINAIRES CONTRE LES COMPORTEMENTS
INQUALIFIABLES ET INDIGNES DE FONCTIONNAIRES PAR LES AGENTS DES
IMPÔTS AMEL AFFEJAY, GUILLAUME SCHMITT, THOMAS LE FRANCOIS,
CHRISTINE LE ROUX.

3) UNE INSTRUCTION APPROFONDIE SUR LA FALSIFICATION DES RÔLES DE
L'ENREGISTREMENT EN MAI 2007 PAR PHILIPPE OUDINOT ET CHRISTINE
MAYNADIER EN FAVEUR DE L’HUISSIER ALAIN BENZAKEN, QUI SONT DES
FAUX PENAUX PUNIS DE 15 ANS DE PRISON PAR LES ASSISES, AINSI QUE SUR
LA CORRUPTION DES 2 COMMISSAIRES SUCCESSIFS DE SURESNES ET DES
OPJ, DONT DUBUS, LES POLICIERS DONT FAVRIS, QUI ONT COUVERT CES
CRIMES, REFUSE DE PRENDRE MES PLAINTES CONTRE OUDINOT, MAYNADIER
ET BENZAKEN, ET MIS EN GARDE A VUE POUR UN OUTRAGE IMAGINAIRE ET
MENSONGER A OUDINOT ET MAYNADIER.

JE VOUS INFORME QUE MÊME SI VOUS N’ENTREPRENEZ AUCUNE ACTION FACE
A CES GRAVES ACTES DE DÉLINQUANCE ET DE CRIMINALITÉ PUBLIQUE AU
COMMISSARIAT DE SURESNES ET AU CENTRE DES IMPÔTS DE SURESNES, JE
LES POURSUIVRAI PÉNALEMENT, EN PRÉSENCE DE L'AGENT JUDICIAIRE DU
TRÉSOR ET DU PRÉFET DE POLICE DE PARIS, CIVILEMENT RESPONSABLES, ET
PERSISTERAI A LES POURSUIVRE JUSQU’À CE QUE TOUS LES CRIMINELS
PUBLICS DONT JE VOUS DÉNONCE LES CRIMES SOIENT CONDAMNES PAR LES
TRIBUNAUX ET RÉVOQUÉS DE TOUTE FONCTION PUBLIQUE.

EN OUTRE, LES FAITS QUE JE VOUS DÉNONCE SERONT PUBLIQUEMENT
DENONCES SUR LES SITES INTERNET DES ASSOCIATIONS ANTI-CORRUPTION
PUBLIQUE DONT JE SUIS LE PRÉSIDENT, HCCDA ET CAMJ.

JOEL BOUARD

PRÉSIDENT DU PARTI POLITIQUE "HALTE A LA CENSURE, A LA CORRUPTION,
AU DESPOTISME, A L'ARBITRAIRE"
http://hccda-parti-politique.50webs.com/

PRÉSIDENT DE L'ASSOCIATION " CITOYENS ANTI-MAFIA JUDICIAIRE"
http://camj.comyr.com/

Commenter cet article