Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

JULIAN ASSANGE, INTERNET, WIKILEAKS, ISRAËL, MOSSAD, ETATS-UNIS, LONDRES, SAVOIE, ECHO DES MONTAGNES

Publié le par lavapeur

L'ECHO des MONTAGNES vous demande avec insistance de cliquez sur le lien ci-dessous, pour pouvoir lire intelligemment ce qui suit et ne pas être emmerder par les jérusalistes:

 

LIBERTE DE LA PRESSE, LIBERTE D'EXPRESSION, LIBERT...

                    SPOLIATIS ARMA SUPERSUS

 

Cliquez sur l’horloge :

 

                                         Calendrier et horloge de l'EdM



                                 Les menaces de Julian Assange

Les menaces de Julian Assange Julian Assange, 40 ans, est un informaticien et cyberactiviste australien. Il est surtout connu en tant qu'éditeur en chef et porte-parole de WikiLeaks. Ces derniers temps, il est considéré comme étant la menace numéro 1 des Etats-Unis vus les différents documents "top secret" qui ont été publiés sur son site.


Suite à un mandat d'arrêt international, Julian Assange avait été arrêté à Londres au nom des autorités suédoises l’accusant de contrainte illicite, agression sexuelle et viol par surprise, qu’il aurait commis en août 2010.

Assange qui s'oppose à son extradition vers la Suède a déclaré que ces accusations étaient mensongères et qu’il s'agissait d'un objectif politique par les États en colère suite à la mise en ligne de documents secrets.


Assange avait été condamné par la cour à porter un bracelet de surveillance électronique, de signer un acte de présence journalier au poste de police et respecter un couvre-feux jusqu’à son audience finale. D’ailleurs sa prochaine comparution est prévue pour le 7 Février.


Au cours d’une interview accordée à la chaîne de télévision CBS « 60 Minutes », Assange a fait trembler plus d’un avec ses déclarations. Le fondateur de WikiLeaks a déclaré qu'en cas de fermeture de Wikileaks, son groupe possède un système qui peut distribuer plusieurs documents top secrets « cryptés » qui n’ont pas encore été publiés. Il a jouté que de nombreuses personnes, environ 100.000, possèdent des documents codés et n’attendent qu’une clé chiffrée pour continuer le travail et cette clé serait distribuée uniquement en dernier recours.


Commenter cet article