NICOLAS SARKOSY, FRANC-MACON, SION, ERIC WOERTH, FLORENCE WOERTH, CHANTILLY, COMPIEGNE, DAM'S, FOUQUET'S, FRANCE GALOP, ROTSCHILD, YVAN COLONNA, FREDERIC BERGER, PHILIPPE COURROYE, LILIANE BETTENCOU

Publié le par lavapeur

L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit constitutionnel et international, continue sa lutte contre les politichiens mondiaux sionistes-francs-maçons-sataniques, du moins ceux oublieux de leurs idéaux!

 
 


Votre rédacteur, Frédéric BERGER, en chef aura du travail pour vider la poubelle des politichiens mondiaux sionistes- francs-maçons,du moins ceux, oublieux de leurs idéaux , notamment dans l'affaire du SARKOGATE.

Votre journal trouve scandaleux qu'YVAN COLONNA ait été jugé et condamné sur aucunes preuves matérielles et dans l'affaire SARKOGATE, le procureur de transmission, M.COURROYE, ami du prince et de la princesse (pas moi!!!!), a fait une fausse couche, pardon une fausse garde à vue avec les 4 amis du pouvoir (PATRICE DE MAISTRE, etc); en effet cette garde à vue avait pour but d'accorder les violons pour ne pas aller au violon et pour mettre en place la bouée de sauvetage de NICOLAS SARKÖSY de NAGY-BOCSA.

Bien le couple démultiplié WOERTH a eu peur d'être convoqué par la justice (la vrai ou la fausse?) et a préféré prendre les devants au galop en disant "nous voulons être entendu par l' (in)justice aux ordres"!!!!!

Bon voici une facette de l'affaire Florence WOERTH qui a démissionné de CLYMENE pour aller chez HERMES où elle gagne le double, à savoir 400 000euros par an; son parachutage chez HERMES a été bien préparé car elle avait senti que l'affaire LILIANE BETTENCOURT allait faire des vagues à l'âme au couple WOERTH la encore il y a un déli d'initié, qui l'a prévenu de préparer sa valise en carton d'HERMES?

     FLORENCE WOERTH AU GALOP:

 

 

Il suffit de se connecter sur des sites d'informations sur les sociétés pour s'apercevoir que:
- la SAS "l'écurie dam's" a pour dirigeant Mme HENRY Florence .... créée le 01 avril 2008 avec un capital de 360000€ .


Et oui , MME WORTH apparait semble-t-il sous son nom de jeune fille uniquement .... comme quoi en 2008 ils savaient que le mélange des genres pouvait leur  nuire! Le fait est trop peu connu pour ne pas être rappelé : Florence Woerth, la femme du ministre du budget, s'occupe du portefeuille de Liliane Bettencourt au sein de la mystérieuse société familiale Clymene, qui gère la première fortune de France. Elle travaillait auparavant pour la banque PalatineCréation

(  1780 Dates clés 5 juin 2005 : Changement de nom Fondateur(s) Famille Vernes, à Lyon Personnages clés Jean-Marc Vernes Forme juridique Société anonyme à directoire et conseil de surveillance Action Non cotée, affiliée au groupe BPCE Slogan(s) « Banque des entreprises, Banque du Patrimoine. Vos ambitions sont les nôtres » Siège social 42, rue d'Anjou
75008 Paris (France) Direction Daniel Karyotis (président du Directoire), Thierry Zaragoza, Jean-Marc Ribes Actionnaires Caisses d'Epargne Participations (91,67%), Crédit Foncier de France (8,33%), filiales du groupe BPCE Activité(s) Banque, Gestion d'actifs, Finance, Conseil Filiale(s) Palatine Asset Management, Eurosic, Cicobail, Trust-Mission)

 

 et pour Rothschild & Cie.

 

Mme Eric Woerth reste évasive sur la date de son entrée dans le clan Bettencourt. Son mari, peu enclin à mettre sur le devant de la scène ce genre de relation, fuit les mondanités. Au mieux, il remet le prix d'Amérique-Marionnaud, comme ce 25 janvier à Vincennes. On le voit pourtant rarement à l'hippodrome de Chantilly, dont il est maire depuis 1995.

Sa femme, pour sa part, fréquentait déjà les hippodromes lorsqu'Edouard de Rothschild, élu président de France Galop en 2003, lui demanda d'intégrer la commission des propriétaires de chevaux.

 

Hubert Monzat, haut fonctionnaire, homme de cheval,  d'E. Woerth, de l'Aga Khan et Directeur de France-Galop et Conseiller spécial du ministère du budget , ERIC WOERTH!!!!!!

 

Quand le haut fonctionnaire se fait défenseur de Chantilly

-En 1999, Hubert Monzat devient Sous-Préfet à Senlis, dans l'Oise. Ce poste n'aurait rien de particulier s'il n'était situé à deux pas du Domaine de Chantilly, un très haut lieu du cheval.

C'est ici que Hubert Monzat va donner la pleine mesure de toutes ses qualités.

Les Grandes Écuries de Chantilly ont été bâties au XVIII siècle, à la demande du Prince de Condé, un amoureux fou du cheval. Elles sont considérées comme une sorte de "Versailles du cheval", elles accueillaient, à l'époque, plus de 250 chevaux!

Les Grandes Écuries de Chantilly sont connues dans le monde entier! Jamais le cheval n'a été accueilli dans de si magnifiques conditions. Chantilly, c'est "Le Cheval fait Roi"!

Aujourd'hui, les écuries sont devenues un des plus beaux musées "vivant" du cheval . Une visite à ne manquer sous aucun prétexte!

Chantilly, c'est aussi un château, un hippodrome, un domaine immense.

 

Le maire de Chantilly est  Eric Woerth depuis 1995.

°°°

-En 2002, Hubert Monzat devient secrétaire général de l'Académie Diplomatique Internationale, une fondation à visée diplomatique créée par l'Aga Khan, prince richissime et grand amateur de chevaux de course.

-En 2004, l'Aga Khan décide de sauver l'hippodrome de Chantilly et ses dépendances, au bord de la faillite.

-En 2005, Hubert Monzat est à l'initiative de la création de laFondation pour la Sauvegarde de Chantilly.

Pendant un certain temps, l'Aga Khan, Hubert Monzat et Eric Woerth vont travailler de concert pour sauver le prestigieux domaine et l'hippodrome qui fait le renom de la ville de Chantilly. Chantilly, qui a fait aussi le renom du monde du cheval de course. L'opération est un succès!

 

-En 2007, Hubert Monzat fait partie du Ministère du Budget dont Eric Woerth a la charge. Mr Monzat y est recruté en tant que "conseiller spécial" de Mr Woerth.

ANTOINE GILIBERT ET France GALOP :


La Société des courses de Compiègne (SCC), qui a obtenu la cession de gré à gré,de l’hippodrome de Compiègne avec golf et forêt, est présidée par Antoine Gilibert, bien connu dans l’Oise. Cet homme d’affaires est un supporter notoire du sénateur-maire Philippe Marini qui, sans être un ami de Woerth, est tout de même un membre éminent de l’UMP. Egalement propriétaire de chevaux, le même Gilibert participe aux commissions de l’organisateur des courses France galop —un point commun avec Florence Woerth, qui y siégeait également de 2004 à 2007. Bref, il fréquente un petit monde cimenté par la passion équestre, le sens des affaires et le goût de la politique —ce même petit monde qui est aussi celui des Woerth.

 

 

Antoine GILIBERT fait parti du syndicat national des propriétaires de chevaux de courses au galop et il est responsable du « permis d’entraîner » 

7 rue de l'Aigle
60200 Compiègne
Tel : 03.44.20.00.66

 

 Depuis, Florence Woerth a créé sa propre écurie, Dam's, ouverte exclusivement aux femmes. Les jockeys, seuls éléments masculins tolérés, vont devoir porter une casaque en satin rose fuchsia et une toque de velours orange. Virilité exacerbée s'abstenir.

Florence Woerth a fondé cette écurie en avril 2008 avec quatre autres femmes d'affaires et "épouses de" rencontrées dans les loges des champs de courses: Nathalie Bélinguier, présidente de la Fédération Internationale des Gentlemen-Riders (FEGENTRI) et femme de Bertrand, président du PMU ; Nicole Seroul, épouse de Jean-Claude, président du Groupe Direct Presse spécialisé dans les chevaux ; Dominique Hazan, directrice (et femme du PDG) des marques de prêt-à-porter George Rech et Apostrophe ; et enfin Rejane Lacoste, épouse de Michel, l'héritier de l'empire au crocodile dont elle a été la dircom. L'écurie compte aujourd'hui 27 membres qui ont acheté leurs actions 15 000 € l'unité. "L'agrément a été plus facile parce que quatre des fondatrices [toute sauf Réjane Lacoste] avaient déjà leurs couleurs", explique Florence Woerth. Les siennes étaient le blanc et le beige. A titre d'exemple, Edouard de Rothschild a opté pour le "bleu paon" et le "jaune soleil". Forcément.

 

Dégâts collatéraux :

 

Au-delà de l'attrait fiscal, l'écurie DAM's, comme la liste des invités du Fouquet's, présente une saisissante convergence d'intérêts financiers. Prenons la loi sur les jeux d'argent et les paris sportifs en ligne, dont Eric Woerth, en tant que ministre du Budget, a été le principal architecte et promoteur. France Galop et sa filiale, le PMU, se déclarent enchantés de son travail. "Le projet de loi est extrêmement positif et très favorable à l'institution des courses", rappelait Edouard de Rothschild, le président de de France Galop, dès le 30 mars 2009.

 

Autre grand gagnant de la loi sur les paris en ligne: le PMU, filiale de France Galop. Avec, ici encore, des connexions entre la tête de l'entreprise et l'écurie de Florence Woerth. L'une des co-fondatrices et co-actionnaires de Dam's est en effet Nathalie Bélinguier, épouse de Bertrand Bélinguier, p-dg du PMU jusqu'en avril 2009. Celui-ci vient de prendre la présidence de la toute nouvelle Fédération française des entreprises de jeux en ligne (FFEJEL), chargée de veiller aux intérêts de ses membres, notamment en incitant les pouvoirs publics à lutter contre la concurrence indésirable.

La FFEJEL réunit La Française des Jeux, le PMU, ainsi qu'EurosportBet, filiale du groupe de Martin Bouygues, et les casinos Lucien Barrière, présidés par Dominique Desseigne, patron du Fouquet's. Ils devraient être bientôt rejoints par Betclic, appartenant à Stéphane Courbit, avec Alain Minc pour actionnaire de référence; et par PokerStars, dirigé en France par Alexandre Balkany, fils du député Patrick Balkany. Autant de cracks qui, sur le champ des affaires, portent les couleurs du sarkozysme.

Voila ERIX WOERTH  et NICOLAS SARKOSY de NAGY-BOCSA ne peuvent plus dire "on n'est pas au courant"; tout se laid monde se connaît et ont été les invités de NICOLAS au FOUQUET'S.

 

  Vous pouvez vérifier, voici la liste des amis de SARKO, venus fêter la victoire aux présidentielles de leur poulain, au FOUQUET'S; le poulain leur a renvoyé l'ascenseur en or pour retour sur investissement et blanchiment, notamment grâce à l'article 150 en faveur du paradis fiscal, dénommé CREDIT MUTUEL:

Cinquante-cinq invités qui disent beaucoup du système Sarkozy. Ce qui saute aux yeux sur cette liste est d’abord la marginalité du monde politique, seulement représenté par deux Premiers ministres, l’ancien (Jean-Pierre Raffarin) et le nouveau (François Fillon), par Roger Karoutchi (qui a commencé sa carrière au RPR avec le sobriquet de « La serpillère »), et par les deux G, les deux tours du jeu d’échecs sarkozien, Henri Guaino et Claude Guéant. Les Balkany, eux, ne sont pas là au titre de la politique mais de l’amitié, le Président n’a jamais confondu…. Nicolas Sarkozy n’avait-il donc personne à remercier pour sa campagne ?

  La liste des invités est en harmonie avec l’ambiance du Fouquet’s. Nicolas Sarkozy ce n’est pas Travail, Famille, Patrie mais Argent, Famille, et Amérique. Car le corps constitué le mieux représenté au Fouquet’s est sans conteste le CAC 40. D’un côté, le culte des vrais puissances financières – Bernard Arnault (7ème fortune du monde), Martin Bouygues, Serge Dassault, Vincent Bolloré, Antoine Bernheim, Albert Frère, Jean-Claude Decaux, Paul Desmarais – de l’autre une tendresse particulière pour quelques fortunes vite faites, voire le versant un peu voyou du système : Stéphane Courbit, l’inventeur d’Endemol, Jean-Claude Darmon, l’empereur des droits télévisuels du foot, Arthur l’amuseur TV, Alain Minc, le marieur intéressant et intéressé du monde des affaires. Viennent ensuite les amis stars, Johnny, Clavier et quelques autres, ceux dont l'audience fascine tant le Président...

Liste d’invités établie par Cécilia Sarkozy

  • Mathilde Agostinelli, responsable de la communication de Prada-France
  • Robert Agostinelli, fondateur du fonds d’investissement Rhône Capital, membre du Council on Foreign Office
  • Christine Albanel, ex-directrice du château de Versailles, future ministre
  • Bernard Arnault, président de LVMH, numéro un du luxe français, première fortune de France
  • Arthur, producteur et animateur de télévision
  • Patrick Balkany, député-maire de Levallois-Perret
  • Isabelle Balkany, premier adjoint de son mari, vice-présidente du Conseil général des Hauts-de-Seine
  • Nicolas Baverez, essayiste, chroniqueur au Point
  • Nicolas Bazire, secrétaire général de LVMH
  • Antoine Bernheim, banquier d’affaires, président de la compagnie d’assurances Generali
  • Nicolas Beytout, directeur de la rédaction du Figaro
  • Basile Boli, ancien joueur de l’OM, héros de la finale de coupe d’Europe des Clubs champions 1993
  • Vincent Bolloré, PDG d’Havas, sixième groupe de communication mondial
  • Zofia Borucka, top model, femme de Jean Reno
  • Martin Bouygues, PDG de Bouygues, premier actionnaire de TF1
  • Conrada de La Brosse, dirigeante de la maison de l’Esprit de Château
  • François de La Brosse, publicitaire
  • Denis Charvet, ex-rugbyman du Racing, actionnaire de casinos
  • Marie-Anne Chazel, comédienne
  • Christian Clavier, acteur de cinéma
  • Stéphane Courbit, ex-président d’Endemol France
  • Agnès Cromback, présidente de Tiffany France
  • Bruno Cromback, joaillier, PDG d’Augis 1880
  • Jean-Claude Darmon, ex-président de Sportfive, ancien grand argentier du football français
  • Serge Dassault, PDG de Dassault et du journal le Figaro
  • Rachida Dati, future ministre
  • Jean-Claude Decaux, PDG de JCDecaux, leader mondial de mobilier urbain
  • Paul Desmarais Sr, milliardaire canadien, PDG de Power Corporation, actionnaire de plusieurs groupes français
  • Dominique Desseigne, PDG du groupe Barrière
  • François Fillon, futur Premier ministre
  • Bernard Fixot, éditeur de best-sellers
  • Valérie-Anne Giscard d’Estaing, éditrice, épouse de Bernard Fixot
    Albert Frère, première fortune de Belgique
  • Hugues Gall, président de l’Institut de financement du cinéma et des industries culturelles
  • Pascal Gentil, triple vainqueur de la coupe du monde de taekwondo
  • Pierre Giacometti, directeur général d’Ipsos France
  • Henri Guaino, conseiller spécial et « plume » du Président
  • Claude Guéant, préfet, futur secrétaire général de l’Elysée
  • Johnny Hallyday, première vente de disques en France
  • Laeticia Hallyday, épouse de Johnny Hallyday
  • Roger Karoutchi, futur secrétaire d’Etat
  • Patrick Kron, PDG d’Alstom
  • Bernard Laporte, sélectionneur de l’équipe de France de rugby
  • David Martinon, futur porte-parole de l’Elysée
  • Alain Minc, président d’AM Conseil, conseil de grands dirigeants
  • Henri Proglio, PDG de Veolia, ex-Compagnie générale des eaux
  • Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre
  • Jean Reno, acteur de cinéma
  • Andrée Sarkozy, mère du Président
  • François Sarkozy, frère du Président, vice-président du conseil de surveillance du groupe Bio-Alliance Pharma
  • Guillaume Sarkozy, frère du Président, ancien vice-président Medef
  • Xavier et Sylvie de Sarrau, les meilleurs amis
  • Eric Vu-an, maître de ballet au Ballet national de Marseille
  • Richard Virenque, ancien coureur cycliste et maillot de jaune du tour de France
  • Philippe Warrin, unique photographe présent au Fouquet’s, agence SIPA

 

 Voila l'enjeu de l'affaire du SARKOGATE.à suivre.....

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article