PARTI ANTISIONISTE, YAHIA GOUASMI, LIBAN, HARIRI,SYRIE, IRAN, HEZBOLLAH, HAMAS, PALESTINE, GAZA, NUCLEAIRE, FREDERIC BERGER

Publié le par lavapeur

 



L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit constitutionnel et international, continue sa lutte contre les politichiens mondiaux sionistes-francs-maçons-sataniques, du moins ceux oublieux de leurs idéaux!



Votre rédacteur, Frédéric BERGER, en chef aura du travail pour vider la poubelle des politichiens mondiaux sionistes- francs-maçons,du moins ceux, oublieux de leurs idéaux , notamment dans les affaires de sionistes.


Voici donc le communiqué du Président du Parti antisioniste, MR YAHIA GOUASMI:




Grande-Synthe,


Le 29 juillet 2010
Menaces de guerre au Liban ?
Le Front de la Résistance au sionisme (Iran, Syrie, Hezbollah, Hamas) a gardé son
unité malgré les manœuvres et les intimidations d’Israël et de ses protecteurs (Obama et
Sarkozy).
Le sionisme ne supporte pas le Liban, pays où le Hezbollah a su conquérir
pacifiquement une majorité de l’opinion publique, y compris parmi les Chrétiens (alliance avec
le Général Michel Aoun). Voilà pourquoi, le Liban et le Hezbollah continuent à être une cible
privilégiée de Tel-Aviv et de ses serviteurs. L’objectif est clair : créer un climat de tension pour
ensuite en attribuer la responsabilité au Hezbollah et justifier une agression israélienne.
Ainsi récemment, des soldats français de la Finul (Force intérimaire des Nations Unies
au Liban) ont tenté de désarmer illégalement des membres supposés de la Résistance. La
population locale a repoussé les soldats, faisant deux blessés. L’affaire a été portée au Conseil
de Sécurité de l’ONU. Claude Guéant, Secrétaire Général de l’Elysée a dû présenter des
excuses au nom de la France. Toujours dans le cadre d’une stratégie de la tension, l’armée
française a procédé le 10 juillet dernier, à un important exercice d’évacuation de ses
ressortissants.
Par ailleurs, le Tribunal spécial pour le Liban, créé par le Conseil de Sécurité (dont on connaît
l’indulgence à l’égard d’Israël), s’efforce de lancer des accusations volontairement
provocatrices à l’encontre du Hezbollah, au sujet de l’assassinat de l’ancien Premier Ministre
libanais Rafic Hariri (assassinat dont les présumés coupables varient selon les besoins de la
politique de l’USraël). Enfin, la nouvelle Ambassadrice américaine à Beyrouth, Maura
Connelly, s’est rangée sur la ligne de George Mitchell, l’envoyé spécial des Etats-Unis au
Moyen-Orient. Le but est d’isoler le Hezbollah afin de permettre une agression israélienne, qui
sera alors présentée comme un conflit Israël-Iran par Hezbollah interposé.
On reconnaît là le procédé bien connu : Israël menace, Sarkozy relaie et amplifie la
menace et enfin Obama donne son feu vert à Tel-Aviv, tout en souhaitant la reprise des
négociations avec les Palestiniens… ! Cette politique est dangereuse, car on connaît la
détermination du peuple libanais à résister à toute agression israélienne. Le dernier conflit n’a-t-
il pas été une défaite militaire et morale pour l’entité sioniste ? La situation également est
dangereuse. En effet, une agression contre le Liban pourrait s’étendre à toute la région jusqu’à
l’Iran, véritable cible de l’USraël et de son complice Sarkozy.
Ainsi la France, pourrait se trouver entraînée dans une guerre aux conséquences
incalculables. Une guerre qui ne serait certainement pas celle de ces millions de Français qui se
débattent dans la crise économique, mais une guerre pour Tel-Aviv, voulue par son lobby
sioniste en France.
Le Président,
M. Yahia Gouasmi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article