RENE HOFFER, POLYNESIE FRANCAISE, POLICE, ARRESTATION, POLICE, ARRESTATION

Publié le par lavapeur


L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit constitutionnel et international, vous donne le récit de l'arrestation de MR RENE HOFFER, par la police.
Arrestation sans mandat d'amener, sans réquisition d'un juge d'instruction.
Le policier était un officier de police judiciaire???

Voici le récit de RENE HOFFER



Arrestation du président de « la Polynésie française » René, Georges, HOFFER à l'aéroport de TAHITI le 26 février 2010. Départ du vice-président du conseil d'Etat Jean-Marc Sauvé par Air Calédonie pour Nouméa.

Un Monsieur avec « POLICE » sur sa chemise vient vers moi. Je « l'accueille » en me marrant...

MP: Bonjour.

RH: Salut!

MP: Vous venez vous nos invités sur le départ?

RH: C'est pas des invités, c'est des comploteurs que je viens regarder.

MP: Beineineinein... regarder çà pose pas de problème.

RH: Mais bien sûr!

MP: Par contre... problème...

RH: Mais il n'y a pas de problème! Mais bien sûr que non.

MP: Hein..?

RH : C'est pas mon genre. C'est « eux » qui viennent vers moi. Bientôt il ne pourront plus résister.

MP: Ouais... Mais euh, ceux-là c'est ce que vous avez prévu de faire, de juste les regarder, de les prendre à parti, je sais pas.

RH: Ben oui, tu sais bien, la dernière fois que je suis venu il est mort un an après, donc euh...

PM: Qui çà? Le président du conseil d'Etat?

RH: Eh oui, il est mort le jour même, il est venu le 7 janvier.

PM: Vous leur portez bonheur si je comprends bien...

RH: Exactement. Voilà. Pour tous les gens qu'ils laissent crever, pour tous les mensonges qu'ils font. Pour ceux qui ne savent pas se défendre... C'est ma mission, j'y peux rien. C'est comme çà. C'est pas grave, hein.

PM: Bon, ben j'espère que çà va bien se passer...

RH: Mais évidemment!

PM: Bon, très bien.

RH: J'espère pour toi aussi!

PM: Pour tout quoi!

RH: Mais écoute, je te remercie de ta confiance mais...



03mn plus tard... deux autres « policiers » viennent vers moi alors que je discutais avec une connaissance qui venait de me rejoindre... les voyant arriver avec leurs « gros sabots », je commence à nouveau à me marrer...

P01 : (s'adressant à moi) J'aurais besoin que tu me suives au poste vite fait.

RH: Ah non...

P01: Bon on va (inaudible)

RH: Hein?

P01: Soit je suis obligé de t'embarquer de force.

RH: Alors que je ne sais pas pourquoi?

P01: Je vais t'expliquer au poste.

RH: Ben non. Non. Il faut que tu me dises avant.

P01: Au poste.

RH: A qui j'ai l'honneur (je lis son badge mais il n'y a pas de nom)

P01: Au poste.

RH: Mais en quel honneur?

P01: Je vais t'expliquer au poste.

RH: Mais non, tu vas m'expliquer là.

P01: Non j'ai pas à expliquer ici devant le monde.

RH: Ah ouais?

P01: Je vais t'expliquer au poste. C'est mieux que je t'amène tout doucement, que de force...

RH: Non. Tu ne m'amènes pas du tout. Cà c'est vraiment mieux, tu vois...

P01: Eh ben, hélas...

RH: Tu vois, ah oui hélas...

P01: C'est mieux que tu viennes tranquillement...

RH: (Le deuxième policier « P02 » s'est mis derrière moi dès le début) J'aime pas trop les gens dans mon dos, tu vois, parce que comme je suis un mec droit, tu vois...

P01: Vous savez c'est la réglementation qui fait que...

RH: Laquelle?

P01: Ben c'est notre position de protection, hein. C'est tout...

RH: D'accord, très bien...

P01: C'est au cas où toi tu me donnes un coup, lui, il me protège.

RH: Ah d'accord! Parce que tu penses que je te donne un coup?

P01: Ah ben vous savez...

RH: (J'éclate de rire!) Je t'ai déjà donné un coup?

P01: Je sais pas!

RH: Ah d'accord: tu sais pas. Cà existe l'amnésie, hein...

MP: (Arrive en renfort le premier Monsieur Police « MP ») On va faire une petite vérification, d'accord?

RH: Ah ben, je laisse vérifier Monsieur, là; il vient de m'agresser

MP: Il va vous agresser?

RH: Lui, oui, oui, il dit... il m'est.. il dit qu'il ne se rappelle pas si je lui avais déjà donné un coup ou pas?

PM: Ah bon?

RH: Ouais. Alors si jamais il se souvenait, tu vois ce serait grave, parce que je serais accusé de lui avoir donné un coup. Il vaudrait mieux qu'il sache maintenant!

MP: (s'adressant à la personne avec qui je discutais et qui était donc restée là où nous étions, en train de bavarder) Vous êtes Monsieur?

RH: Mais non! Mais il a rien dit!

Ami: Je suis venu dire bonjour à Monsieur...

MP: D'accord.

Ami: (inaudible: J'observe? Je sers?) le policier qui...

MP: Bon çà y est, je crois que vous pouvez circuler là...

RH: Ah ouais? Non mais attend, qu'est ce qui se passe-là?

Ami: Je ne suis pas libre non plus?

MP: Pardon?

Ami: Je ne suis plus libre non plus?

RH: Non, c'est pas...

MP: on va pouvoir en discuter si vous voulez. On va prendre un certain temps mais on va pouvoir en discuter...

RH: « On va prendre un certain temps »?

Ami: Aucun problème.

RH : (m'adressant à l'ami) C'est grave hein!

Ami: (interloqué par tout çà) Ah ben... (inaudible)

RH: (m'adressant à l'un des « policiers ») Reste là si tu veux, tu peux encore en mettre cinq derrière mon dos si tu as envie, çà ne me dérange pas, hein. Parce que les PD, c'est pas celui qui est devant forcément.

P01: S'il te plait, ne me traites pas de PD.

RH: Je t'ai PAS traité de PD. Tu n'est pas derrière moi.

P01: Quand on dit PD, quand tu traites le policier qui est derrière vous PD...

RH: Je traites pas le policier, je dis les gens qui sont derrière moi.

P01: Vous savez qui c'est qui est derrière vous.

RH: Ah non.

P01: Vous savez l'autorité.

RH: (Je dis bonjour à A.... qui passait par là) Non. C'est pas une autorité.

P01: Vous l'avez vu passer. Vous l'avez vu passer.

RH: Ouais?

P01: S'il vous plait, je vous ai pas traité de PD ou quoi que ce soit. Ok. Bon quand vous traitez le gars qui est derrière vous...

RH: Je t'ai pas demandé de venir m'embêter, s'il te plait...

P01: Sachant que c'est un PD, ok?

RH: Ouais, ah je le sais pas, je le sais pas?

P01: C'est vous qui l'avez traité!

RH: Je ne le sais pas. Je ne le connais pas.

Ami: Il ne l'a pas traité de PD.

P01: S'il vous plait Monsieur, ok!

Ami: Je suis témoin.

P01: S'il vous plait, s'il vous plait...

Ami: Oui...

P01: quand on traite les gens qui est derrière lui...

Ami: Non il a pas dit çà

P01: … de PD

Ami: Il a pas dit çà, il a pas dit çà, il a pas dit çà; je suis témoin.

P01: Commencez pas à dire vous êtes témoin ou quoi...

RH: Non, non, il est pas témoin: il est là... on discute

P01: … vous savez que c'est la personne qui est derrière lui...

Ami: Lui il sait pas!

P01: Vous savez...

Ami: Ah moi je sais; à partir du moment...

P01: Le gars qui est … (inaudible)

MP: ce que je vous propose...

RH: Ouais, vas-y...

MP: (inaudible)

RH: … Mais tout le monde reste là et « Nanaaaaa » (veut dire au revoir en tahitien, en clair j'ai dit que personne ne bouge et qu'on dise tous « nana » au vice-machin Jean-Marc SAUVé...)

MP: Si vous voulez, alors on va se mettre là-bas

RH: Mais non, mais...

MP: Si vous ne voulez pas nous suivre

RH: Mais non mais attend... Mais non, je connais ton numéro!

MP: Allez venez, venez, venez...

RH: Mais non, attends (ils m'empoignent): « tu ne me touches pas » (1). (Ils me font une clé au bras, me soulèvent de terrer et je gueule aussi fort que je peux durant tout le trajet entre la zone de départ de l'aéroport international en passant par les portes de l'immigration pour atterrir au poste de police: témoins Armelle MERCERON, tout le tribunal administratif indigène Christian CAU, Chansérey MUM, Marie-Christine LUBRANO, Dona GERMAIN, Danièle GONNOT, et j'en oublie... PLUS les locaux qui sont nombreux à embarquer sur le vol à destination de la Nouvelle-Calédonie, plus les touristes, etc...)

RH:

On m'touche pas (2)

On m'touche pas (3)

MP: Bon allez...

RH: On ne me touche pas (4)

MP: Allez on l'embarque..(5)

RH: On ne me touche pas(6), çà suffit,

On ne me touche pas (7)

On ne me touche pas(8)

On ne me touche pas(9)

On ne me touche pas(10)

On ne me touche pas(11)

On ne me touche pas(12)

On ne me touche pas(13)

On ne me touche pas(14

On ne me touche pas(15)

On ne me touche pas(16)

On ne me touche pas(17)

On ne me touche pas(18)

On ne me touche pas(19)

On ne me touche(20)... (on veut me faire asseoir...) Non. Je suis un homme. Je reste debout.

On ne me touche pas (21) (Les 21 coups de canon quoi hahahahahaahaha=.



Et voici la vidéo, à ne pas manquer, superbe:






Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article