SAVOIE, SYRIE, LIBYE, EUROPE, ONU, PETROLE, AMIANTE, MICHEL LANGINIEUX, CONSEIL NATIONAL DE LA SAVOIE, FABRICE BONNARD, FREDERIC BERGER,

Publié le par lavapeur

 

 


 


 


 
L’ÉCHO des MONTAGNES, journal savoisien , dans le légitime but de vous informer, vous demande avec insistance de cliquez sur le lien ci-dessous, pour pouvoir lire intelligemment ce qui suit et ne pas être emmerder par les jérusalistes:

Article 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques de l'ONU ratifié par la France le 

29 janvier 1981 

(Décret n°81-76):

1. Nul ne peut être inquiété pour ses opinions.

2. Toute personne a droit à la liberté d’expression; ce droit comprend la liberté de rechercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées de toute espèce, sans considération de frontières, sous une forme orale, écrite, imprimée ou artistique, ou par tout autre moyen de son choix.

Votre rédacteur, Frédéric BERGER, en chef aura du travail pour vider la poubelle des politichiens mondiaux jérusalistes-maçoniquess-anti-goyim, du moins ceux, oublieux de leurs idéaux, notamment dans le dossier de la SYRIE, mais n’oublions pas que la France est un pays en guerre d’occupation en AFGHANISTAN, en SAVOIE et en CORSE, en LIBYE et bientôt en SYRIE..

 

                              

Cela prouve que l'Europe est commandé par les jérusalistes-anti-goyim, c'est à dire par le 28ème état de l'Europe qui n'est qu'autre que l'occupant de la Palestine.La reconnaissance du CNS par l'Europe prouve que les jérusalistes anti-goyim-maçonniques sont les maîtres du Monde.

 

                                 

 

 Cela prouve l'ingérence des jérusalistes mondialistes dans la politique d'un pays souverain!

Je vous rappelle que la SAVOIE possède aussi un CONSEIL NATIONAL de la SAVOIE, présidé par Maître FABRICE BONNARD, en attendant la reconnaissance officielle de la décolonisation de l’État de SAVOIE par l'ONU!

L'UE soutient le Conseil national syrien

                                

 

 

 

La crise politique et sociale que traverse la Syrie,  qui a débuté en mars 2011 et a coûté la vie à déjà plus de 2900 personnes selon l'ONU, a connu un nouveau rebondissement ce lundi 10 octobre, suite au soutien de l'Union européenne au Conseil National Syrien (CNS).

Lancé officiellement le 2 octobre à Istanbul, le CNS regroupe la majorité des mouvements opposés au président Bachar Al-Assad (notamment les Comités locaux de coordination, les libéraux, la confrérie des Frères musulmans, interdite de longue date en Syrie, ainsi que des partis kurdes et assyriens.)

Cette création marque un "pas positif" pour les ministres européens des Affaires étrangères, réunis hier à Luxembourg, mais ne constitue pas encore une reconnaissance officielle. Cette dernière aura lieu lorsque "les ministres penseront que c’est la bonne chose à faire", selon le chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton. A Tripoli, le Conseil national de transition (CNT) libyen, désormais reconnu par la communauté internationale, est devenu la première entité à reconnaître une autorité au CNS.

L'UE continue de réprimer le régime de Damas et va prochainement renforcer les sanctions, à travers l'adoption de sept séries de mesures (notamment des embargos sur les armes et livraisons de pétrole, l'interdiction de tous nouveaux investissements dans le secteur pétrolier et d'approvisionnement de la banque centrale syrienne en pièces et billets de banques.)

 

L'UE appelle Bachar el-Assad, président depuis plus de 11 ans, à quitter le pouvoir.

     

                                 De quel droit, le droit d'ingérence jérusaliste?


Le Conseil des ministres européens des Affaires étrangères entend aussi continuer à faire pression sur le Conseil de Sécurité des Nations Unies afin que celui-ci assume ses responsabilités au regard de la situation en Syrie, suite au veto opposé par la Russie et la Chine la semaine dernière concernant l'adoption d'une résolution menaçant le régime syrien de "mesures ciblées".

Toutes ces violations du droits des peuples à disposer d'eux-mêmes, je parle de la SAVOIE, de la CORSE,de la LIBYE, de la SYRIE, de l'IRAN etc, révolte les peuples qui veulent vivre debout et non couchés devant les jérusalistes-maçonniques-sataniques-anti-goyim.

Je vous rappelle qu'ADOLF HITLER  était jérusaliste-maçonnique.

 

C'est pourquoi des cris s'élèvent de partout, de tous les pays démocratiques et je vous laisse apprécier ce "CRI d'indignation et de Révolte": 


Tu veux mon CRI pour ta geulante. Le voici :AMIANTE,

 

Pour avoir défendu la vie humaine, les étudiants, le quartier et la santé publique, devant les fou-rires de Jean et Xavière TIBERI

dont la famille et les proches habitent sur de Santeuil devant Censier Paris-III.

Pour avoir dénoncé la persévérance dans l'homicide à la Sorbonne Nouvelle, Fac amiantée depuis avril 1964.

Construite sans permis de construire au grand dam du Préfet de la Seine, floquée d'amiante sur 6kl et demi de poutres de fer.

Pour avoir publié les noms des présidents et agents hygiène/sécurité responsables pénalement et juridiquement d'un bâtiment

public reconnu amianté, accueillant la jeunesse d'ici et du monde entier.

L'étudiant LANGINIEUX a été condamné par les 31e et 17e chambres correctionnelles pour "diffamation".

Il doit "réparation" à l'Etat assassin et ses sbires, sur deux décisions des présidents de chambre : Olivier PERRUSSET et

Nicolas BONNAL ainsi que leurs confrères.

Au total, 93 magistrats serviles (quatre vingt treize), en non-application de droit ont participé à cette affaire d'empoisonnement sur

15 années (à partir de juillet 1996).

 

Dont Jean-Claude MARIN, Jean-Louis NADAL, Jean-Claude MAGENDIE, Jacques DEGRANDI, Philippe COURROYE,

François FALLETTI, Jean-Marie VEILLE, Alain PERIER, Joëlle LACKMANN, et les magistrats de la Cour de Justice

de la République qui ont protégé : DSK, FABIUS, AUBRY, ROYAL, VOYNET, BUFFET, ALLÈGRE, LANG, etc., 26 ministres

en tout, désignés par Maître JOISSAINS-MASINI (12 pour "coups et blessures") et Michel LANGINIEUX (14 "non-assistance

à personne en danger en connaissance de cause").

 

Pis : le non-lieu du juge d'instruction Michèle VAUBAILLON est irrégulier depuis 2002 car incomplet, signé sans les notifications

requises [art. 183, 507, 508 du C.p.p.] : les délais, dès lors, courent toujours [in vitam aeternam], sur 4 pourvois en cassation refusés !!!

 

Cette fonctionnaire aux ordres, ignare autant qu'inique, n'a tenu compte ni du travail de la Police judiciaire, ni des dossiers des

malades, ni des morts ignorés, ni du quartier contaminé, ni de la Fac en danger, ni des experts, ni du médecin de prévention Catherine KORBA, ni du toxicologue Yves HUBERT, ni du médecin du Ministère Michel DAMON, ni de l'Expert judiciaire Marcel DELPORTE, ni du bras droit du Ministre ALLEGRE, Michel GARNIER, ni du C.C.H.S. : [Comité Central Hygiène et Sécurité National], ni des preuves,

ni des chiffres, ni des données.

La juge VAUBAILLON voulait sa "promotion" en Cour d'appel : elle l'a obtenue sur force bigoudis et salons de coiffure,

macchabées à l'appui. Mais très bien coiffée.

 

Que cela se sache !

 

Indignez-vous, révoltez-vous comme l'auteur de ce CRI REMARQUABLE, M.Michel LANGINIEUX.

Faites parvenir vos "CRIS" à l'ECHO des MONTAGNES, qui publiera, cela sera un honneur de le faire, merci.


                 VIVE LA SAVOIE

 

 



Commenter cet article