SAVOIELEAKS, ARMES, EMBARGO, JERUSALISTE, ONU, OTAN, LIBYE, IRAN, IRAK, SOMALIE, COREE DU NORD, SOUDAN,LIBAN, SIERRA LEONE,CÔTE d'IVOIRE, CONGO, SAVOIE,

Publié le par lavapeur






SPOLIATIS ARMA SUPERSUS

L'ÉCHO des MONTAGNES, journal savoisien, dans le légitime but de vous informer, vous donne , grâce à SAVOIELEAKS,l'art et la manière dont les jérusalistes des états onusiens détournent les embargos, décrétés par l'ONU.

En effet pour les jérusalistes-maçonniques-sataniques, les affaires sont les affaires, peu importe le nombres de morts, comme pour les 2 dernières guerres mondiales. Merci les ROTSCHILD, merci les Rockfeller.

Article 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques de l'ONU ratifié par la France le

29 janvier 1981

(Décret n°81-76):

1. Nul ne peut être inquiété pour ses opinions.

2. Toute personne a droit à la liberté d’expression; ce droit comprend la liberté de rechercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées de toute espèce, sans considération de frontières, sous une forme orale, écrite, imprimée ou artistique, ou par tout autre moyen de son choix.

24 May 2011


US Top Kill Seller Slows Kill Sales to Libya

 [Federal Register Volume 76, Number 100 (Tuesday, May 24, 2011)] 
 [Rules and Regulations] 
 [Pages 30001-30002] 
 From the Federal Register Online via the Government Printing Office [www.gpo.gov] 
 [FR Doc No: 2011-12621] 
   
   
 ======================================================================= 
 ----------------------------------------------------------------------- 
   
 DEPARTMENT OF STATE 
   
 22 CFR Part 126 
   
 RIN 1400-AC83 
 [Public Notice 7466] 
   
   
 Amendment to the International Traffic in Arms Regulations: Libya 
   
 AGENCY: Department of State. 
   
 ACTION: Final rule. 
   
 ----------------------------------------------------------------------- 
   
 SUMMARY: The Department of State is amending the International Traffic  
 in Arms Regulations (ITAR) to update the policy regarding Libya to  
 reflect the United Nations Security Council arms embargoes adopted in  
 February and March. 
   
 DATES: Effective Date: This rule is effective May 24, 2011. 
   
 FOR FURTHER INFORMATION CONTACT: Nicholas Memos, Office of Defense  
 Trade Controls Policy, Department of State, by telephone: (202) 663- 
 2804; fax: (202) 261-8199; or e-mail: memosni@state.gov. Attn: Part  
 126, Libya. 
   
 SUPPLEMENTARY INFORMATION: On February 26, 2011, the United Nations  
 Security Council adopted Resolution 1970, paragraph 9 of which provides  
 that U.N. member states shall immediately take the necessary measures  
 to prevent the sale, supply or transfer of arms and related materiel of  
 all types to the Libyan Arab Jamahiriya, with certain exceptions.  
 Additionally, on March 17, 2011, the U.N. Security Council adopted  
 Resolution 1973, paragraph 4 of which authorizes member states to take  
 all necessary measures, notwithstanding the arms embargo established by  
 paragraph 9 of Resolution 1970, to protect civilians and civilian  
 populated areas under threat of attack in Libya. This rulemaking  
 implements the Security Council's actions within the ITAR by adding  
 Libya to Sec. 126.1(c) and revising the previous policy on Libya  
 contained in Sec. 126.1(k) to announce a policy of denial for all  
 requests for licenses or other approvals to export or otherwise  
 transfer defense articles and services to Libya, except where not  
 prohibited under UNSC embargo and determined to be in the interests of  
 the national security and foreign policy of the United States. 
   
 Regulatory Analysis and Notices 
   
 Administrative Procedure Act 
   
  The Department of State is of the opinion that controlling the  
 import and export of defense articles and services is a foreign affairs  
 function of the United States Government and that rules implementing  
 this function are exempt from Sec. 553 (Rulemaking) and Sec. 554  
 (Adjudications) of the Administrative Procedure Act. Since this rule is  
 exempt from 5 U.S.C. 553, it is the view of the Department of State  
 that the provisions of Sec. 553(d) do not apply to this rulemaking.  
 Therefore, this rule is effective upon publication. The Department also  
 finds that, given the national security issues surrounding U.S. policy  
 towards Libya, that notice and public procedure on this rule would be  
 impracticable, unnecessary, or contrary to the public interest. See 5  
 U.S.C. 808(2). 
   
 Regulatory Flexibility Act 
   
  Since this amendment is not subject to the notice-and-comment  
 procedures of 5 U.S.C. 553, it does not require analysis under the  
 Regulatory Flexibility Act. 
   
 Unfunded Mandates Reform Act of 1995 
   
  This amendment does not involve a mandate that will result in the  
 expenditure by State, local, and tribal governments, in the aggregate,  
 or by the private sector, of $100 million or more in any year and it  
 will not significantly or uniquely affect small governments. Therefore,  
 no actions were deemed necessary under the provisions of the Unfunded  
 Mandates Reform Act of 1995. 
   
 Executive Order 13175 
   
  The Department has determined that this rule will not have tribal  
 implications, will not impose substantial direct compliance costs on  
 Indian tribal governments, and will not pre-empt tribal law. 
 Accordingly, the requirements of Section 5 of Executive Order 13175 do 
 not apply to this rule. 
 
 Small Business Regulatory Enforcement Fairness Act of 1996 
 
  This amendment has been found not to be a major rule within the 
 meaning of the Small Business Regulatory Enforcement Fairness Act of 
 1996. 
 
 Executive Orders 12372 and 13132 
 
  This amendment will not have substantial direct effects on the 
 States, 
 
 [[Page 30002]] 
 
 on the relationship between the national government and the States, or 
 on the distribution of power and responsibilities among the various 
 levels of government. Therefore, in accordance with Executive Order 
 13132, it is determined that this amendment does not have sufficient 
 federalism implications to require consultations or warrant the 
 preparation of a federalism summary impact statement. The regulations 
 implementing Executive Order 12372 regarding intergovernmental 
 consultation on Federal programs and activities do not apply to this 
 amendment. 
 
 Executive Orders 12866 and 13563 
 
  The Department of State does not consider this rule to be a 
 ``significant regulatory action'' under Executive Order 12866, section 
 3(f), Regulatory Planning and Review. The Department is of the opinion 
 that controlling the import and export of defense articles and services 
 is a foreign affairs function of the United States Government and that 
 rules governing the conduct of this function are exempt from the 
 requirements of Executive Order 12866. Because this rulemaking concerns 
 a foreign affairs function of the United States, the Department of 
 State has determined that public participation in this rulemaking under 
 Section 2 of Executive Order 13563 is not required. 
 
 Executive Order 12988 
 
  The Department of State has reviewed the amendment in light of 
 sections 3(a) and 3(b)(2) of Executive Order 12988 to eliminate 
 ambiguity, minimize litigation, establish clear legal standards, and 
 reduce burden. 
 
 Paperwork Reduction Act 
 
  This rule does not impose any new reporting or recordkeeping 
 requirements subject to the Paperwork Reduction Act, 44 U.S.C. Chapter 
 35. 
 
 List of Subjects in 22 CFR Part 126 
 
  Arms and munitions, Exports. 
 
  Accordingly, for the reasons set forth above, Title 22, Chapter I, 
 Subchapter M, part 126, is amended as follows: 
 
 PART 126--GENERAL POLICIES AND PROVISIONS 
 
 0 
 1. The authority citation for part 126 continues to read as follows: 
 
  Authority: Secs. 2, 38, 40, 42, and 71, Pub. L. 90-629, 90 
 Stat. 744 (22 U.S.C. 2752, 2778, 2780, 2791 and 2797); E.O. 11958, 
 42 FR 4311; 3 CFR, 1977 Comp., p.79; 22 U.S.C. 2651a; 22 U.S.C. 
 287c; E.O. 12918, 59 FR 28205; 3 CFR, 1994 Comp., p.899; Sec. 1225, 
 Pub. L. 108-375. 
 
 0 
 2. Section 126.1 is amended by revising paragraphs (c) and (k) to read 
 as follows: 
 
 
 Sec. 126.1 Prohibited exports and sales to certain countries. 
 
 * * * * * 
  (c) Exports and sales prohibited by United Nations Security Council 
 embargoes. Whenever the United Nations Security Council mandates an 
 arms embargo, all transactions that are prohibited by the embargo and 
 that involve U.S. persons (see Sec. 120.15 of this chapter) anywhere, 
 or any person in the United States, and defense articles or services of 
 a type enumerated on the United States Munitions List (22 CFR part  
 121), irrespective of origin, are prohibited under the ITAR for the  
 duration of the embargo, unless the Department of State publishes a  
 notice in the Federal Register specifying different measures. This  
 would include, but is not limited to, transactions involving trade by  
 U.S. persons who are located inside or outside of the United States in  
 defense articles or services of U.S. or foreign origin that are located  
 inside or outside of the United States. United Nations Arms Embargoes  
 include, but are not necessarily limited to, the following countries: 
  (1) Cote d'Ivoire. 
  (2) Democratic Republic of Congo (see also paragraph (i) of this  
 section). 
  (3) Iraq. 
  (4) Iran. 
  (5) Lebanon. 
  (6) Liberia. 
  (7) Libya (see also paragraph (k) of this section). 
  (8) North Korea. 
  (9) Sierra Leone. 
  (10) Somalia. 
   (11) Sudan. 
 * * * * * 
  (k) Libya. It is the policy of the United States to deny licenses  
 or other approvals for exports or imports of defense articles and  
 defense services destined for or originating in Libya, except where it  
 determines, upon case-by-case review, that the transaction (or  
 activity) is not prohibited under applicable U.N. Security Council  
 resolutions and that the transaction (or activity) is in furtherance of 
 the national security and foreign policy of the United States. 
 * * * * * 
 
  Dated: May 17, 2011. 
 Ellen O. Tauscher, 
 Under Secretary, Arms Control and International Security, Department of 
 State. 
 [FR Doc. 2011-12621 Filed 5-23-11; 8:45 am] 
 BILLING CODE 4710-25-P 
 
 
 24 mai 2011

Le vendeur américain Kill Kill Top Ralentissement des ventes à la Libye

[Volume Federal Register 76, Numéro 100 (mardi 24 mai 2011)]
[Règlements]
[Pages 30001-30002]
Dans le Federal Register en ligne via le Government Printing Office [www.gpo.gov]
[Doc FR no: 2011-12621]


================================================== =====================
-------------------------------------------------- ---------------------

DÉPARTEMENT D'ÉTAT

22 CFR Part 126

RIN 1400-AC83
[Avis public de 7466]


Modification de l'International Traffic in Arms Regulations: la Libye

Organisme: Département d'État.

ACTION: Règle finale.

-------------------------------------------------- ---------------------

RÉSUMÉ: Le Département d'Etat modifie le trafic international
in Arms Regulations (ITAR) de mettre à jour la politique relative à la Libye
tenir compte de la sécurité de l'ONU les armes imposés par le Conseil a adopté en
Février et Mars.

DATES: Entrée en vigueur: Cette règle est en vigueur le 24 mai 2011.

POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS: mémos Nicholas, Bureau de la Défense
Contrôle du commerce des politiques, ministère d'État, par téléphone: (202) 663 -
2804, télécopieur: (202) 261-8199; ou e-mail: memosni@state.gov. Attn: la partie
126, en Libye.

RENSEIGNEMENTS SUPPLÉMENTAIRES: Le 26 Février 2011, l'Organisation des Nations Unies
Conseil de sécurité a adopté la résolution 1970, paragraphe 9 qui prévoit
que les Etats membres de l'ONU doit prendre immédiatement les mesures nécessaires
pour empêcher la vente, la fourniture ou le transfert d'armes et de matériels connexes
tous les types de la Jamahiriya arabe libyenne, avec certaines exceptions.
En outre, sur Mars 17, 2011, le Conseil de sécurité a adopté
Résolution 1973, dont le paragraphe 4 autorise les Etats membres à prendre
toutes les mesures nécessaires, en dépit de l'embargo sur les armes établi par la
paragraphe 9 de la Résolution 1970, pour protéger les civils et les civils
les zones habitées sous la menace d'une attaque en Libye. Cette réglementation
met en œuvre les actions du Conseil de sécurité au sein de l'ITAR par adjonction
La Libye à l'art. 126.1 (c) et la révision de la politique précédente sur la Libye
contenues dans Sec. 126.1 (k) d'annoncer une politique de refus pour tous les
demandes de licences et autres autorisations d'exporter ou autrement
transfert de matériel et de services à la Libye, sauf si pas
interdite en vertu de l'embargo du Conseil de sécurité et déterminés à être dans l'intérêt de
la sécurité nationale et la politique étrangère des États-Unis.

Analyse de la réglementation et des Avis

Loi sur la procédure administrative

Le Département d'Etat est d'avis que le contrôle de la
l'importation et l'exportation d'articles de défense et des services est une des affaires étrangères
fonction du gouvernement des États-Unis et que les règles de mise en œuvre
cette fonction sont exonérés de la Sec. 553 (de réglementation) et Sec. 554
(L'arbitrage) de la Loi sur la procédure administrative. Depuis cette règle est
exemptés de 5 U.S.C. 553, il est le point de vue du Département d'État
que les dispositions de la section. 553 (d) ne s'appliquent pas à cette réglementation.
Par conséquent, cette règle est en vigueur dès leur publication. Le Ministère a également
constate que, compte tenu des questions de sécurité nationale autour de la politique des États-Unis
vers la Libye, que l'avis et la procédure du public sur cette règle serait
impossible, inutile ou contraire à l'intérêt public. Voir les 5
U.S.C. 808 (2).

Loi sur la souplesse de la réglementation

Depuis cette modification n'est pas soumise à l'avis et d'observations
procédures de 5 U.S.C. 553, elle ne nécessite pas une analyse en vertu de la
Loi sur la souplesse de la réglementation.

Non provisionnée Reform Act de 1995 des mandats

Cet amendement ne concerne pas un mandat qui se traduira par la
dépenses par l'État, les collectivités locales et les gouvernements tribaux, dans l'ensemble,
ou par le secteur privé, de 100 millions de dollars ou plus en une année et il
ne sera pas de manière significative ou uniquement une incidence sur les petits gouvernements. Par conséquent,
aucune action n'a été jugée nécessaire en vertu des dispositions de la non provisionnée
Loi sur la réforme des mandats de 1995.

Décret exécutif 13175

Le ministère a déterminé que cette règle n'aura pas tribaux
implications, ne seront pas imposer d'importants coûts directs de la conformité sur
Gouvernements tribaux indiens, et ne préjuge pas la loi tribale.
En conséquence, les exigences de l'article 5 du décret 13175 ne
ne s'applique pas à cette règle.

Small Business Act réglementation équité application de la loi de 1996

Cet amendement a été constaté ne pas être une règle importante dans le
sens de la réglementation des petites entreprises Loi sur l'exécution de l'équité
1996.

Executive Orders 12372 et 13132

Cette modification n'aura pas d'importants effets directs sur la
États,

[[Page 30002]]

sur la relation entre le gouvernement national et les États, ou
sur la répartition des pouvoirs et des responsabilités entre les différents
les niveaux de gouvernement. Par conséquent, conformément au décret
13132, il est établi que cette modification n'a pas suffisamment
implications du fédéralisme d'exiger des consultations ou garantir la
préparation d'une étude d'impact du fédéralisme sommaire. Les règlements
la mise en œuvre du décret 12372 sur intergouvernementales
consultation sur les programmes fédéraux et les activités ne s'appliquent pas à cette
amendement.

Executive Orders 12866 et 13563

Le Département d'Etat ne considère pas que cette règle soit une
``''D'importantes mesures de réglementation en vertu du décret 12866, section
3 (f), planification de la réglementation et de l'examen. Le ministère est d'avis
que le contrôle de l'importation et l'exportation d'articles de défense et des services
est une fonction des affaires étrangères du Gouvernement des États-Unis et que
règles régissant la conduite de cette fonction sont dispensés de l'
exigences du décret 12866. Comme cela concerne réglementation
une fonction des affaires étrangères des États-Unis, le ministère de la
Etat a établi que la participation du public en vertu de cette réglementation
Section 2 du décret exécutif 13563 n'est pas nécessaire.

Décret exécutif 12988

Le Département d'Etat a examiné l'amendement à la lumière des
articles 3 (a) 3 et (b) (2) du décret exécutif 12988 à éliminer
ambiguïté, de minimiser les litiges, d'établir des normes juridiques claires, et
réduire le fardeau.

Loi sur la réduction de la paperasserie

Cette règle n'impose pas de nouveaux rapports et de tenue
besoins qui sont assujettis à la Loi sur la paperasserie, 44 USC Chapitre
35.

Liste des sujets dans 22 CFR Part 126

Les armes et munitions, les exportations.

En conséquence, pour les raisons énoncées ci-dessus, titre 22, chapitre I,
Sous-chapitre M, partie 126, est modifié comme suit:

POLITIQUES ET DISPOSITIONS 126--GENERAL

0
1. La citation autorité pour partie 126 se poursuit comme suit:

Autorité: Secs. 2, 38, 40, 42 et 71, Pub. L. 90-629, 90
Stat. 744 (22 USC 2752, 2778, 2780, 2791 et 2797); EO 11958,
42 FR 4311, 3 CFR, 1977 Comp, p.79; 22. U.S.C. 2651a, 22 U.S.C.
287C; E.O. 12918, 59 FR 28205; 3. CFR, 1994 Comp, p.899; Sec. 1225,
Publiée. L. 108-375.

0
2. L'article 126.1 est modifié par la révision paragraphes (c) et (k) pour lire
comme suit:


Sec. 126,1 Exportations interdites et les ventes à certains pays.

* * * * *
(C) Les exportations et les ventes interdites par le Conseil de sécurité des Nations Unies
embargos. Chaque fois que la sécurité des Nations unies mandats du Conseil une
embargo sur les armes, toutes les transactions qui sont interdites par l'embargo et
qui impliquent des personnes des États-Unis (voir Sec. 120,15 du présent chapitre) n'importe où,
ou toute autre personne aux Etats-Unis, et des articles de défense ou de services de
un type énuméré sur la Liste des munitions des États-Unis (22 CFR part
121), indépendamment de leur origine, sont interdites en vertu de l'ITAR pour la
durée de l'embargo, à moins que le Département d'Etat publie un
avis dans le Federal Register en précisant les différentes mesures. Cette
comprennent, mais sans s'y limiter, les transactions impliquant des échanges par
Les ressortissants américains qui sont situés à l'intérieur ou à l'extérieur des États-Unis en
articles de défense ou les services d'origine américaine ou étrangère qui se trouvent
l'intérieur ou à l'extérieur des États-Unis. Les embargos des Nations Unies pour les armes
comprennent, mais ne sont pas nécessairement s'y limiter, les pays suivants:
(1) Côte d'Ivoire.
(2) République démocratique du Congo (voir aussi le paragraphe (i) du présent
l'article).
(3) l'Irak.
(4) l'Iran.
(5) au Liban.
(6) au Libéria.
(7) Libye (voir aussi le paragraphe (k) du présent article).
Corée du Nord (8).
(9) en Sierra Leone.
(10) en Somalie.
(11) au Soudan.
* * * * *
(K) la Libye. C'est la politique des États-Unis à refuser des licences
ou d'autres autorisations pour les exportations ou les importations d'articles de défense et de
services de défense à destination ou en provenance de la Libye, sauf s'il
détermine, sur l'examen cas par cas, que l'opération (ou
l'activité) n'est pas interdite en vertu applicable Conseil de sécurité
résolutions et que la transaction (ou de l'activité) est dans la poursuite de
la sécurité nationale et la politique étrangère des États-Unis.
* * * * *

Date: 17 mai 2011.
Ellen O. Tauscher,
Sous-secrétaire, contrôle des armements et la sécurité internationale, ministère de la
État.
Doc FR [. 2011-12621 Classé 5-23-11; 08:45]
CODE DE FACTURATION 4710-25-P
 

 






Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article