SUISSE, SAVOIE, FREDERIC BERGER, ECHO DES MONTAGNES, BILDERBERG, CHRISTINE LAGARDE, FMI, BERCY, DOMINIQUE STRAUSS-KAHN, ONU, OTAN, ISRAËL, FRANC-MACON

Publié le par lavapeur

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous livre la suite des aventures de CRICRI et FRED.

Celui qui sait la vérité et ne gueule pas la vérité se fait le complice
des escrocs et des faussaires...

Charles PEGUY

CRICRI a porté plainte contre FRED, cliquez sur le lien pour vous en souvenir:

ECHO DES MONTAGNES, CHRISTINE LAGARDE, PROCES STAL...

Voila Fred a porté plainte contre CRICRI,pour délit de conflit d'intérêt, cliquez sur le lien pour vous en souvenir:

 CHRISTINE LAGARDE, ECHO DES MONTAGNES, F.M.I., DOM... 

et

LIBERTE EXPRESSION, BILDERBERG, INTERNET, PRESSE, ...

CRICRI reproche à FRED de l'avoir appelé CHRISTINE LAGARDE DE BILDERBERG, parce que notre CRICRI est allée à la réunion des BILDERBERG.

Le tribunal a suivi CRICRI (à paraître sous peu).

Mais voila votre journal préféré a raison, preuve en est donnée par les SUISSES, pays plus neutre car il a admis chez lui, à SAINT-MORITZ les BILDERBERG ,protégés par l'armée et l police suisse.

 

La ministre de l'économie suisse coupable de trahison?

 

Objet : Bilderberg : la ministre suisse de l’économie s’est-elle rendue coupable de trahison ? (vidéo)
À :


Pour Xavier Schwitzguebel, président des Jeunes UDC de Genève, la participation de la Conseillère fédérale Doris Leuthard à la réunion de Bilderberg, qui se tenait ce week-end à St-Moritz en Suisse, est illégitime. Plus grave encore, selon lui, Mme Leuthard aurait enfreint l'article 267 du code pénal suisse et se serait rendue coupable de « trahison diplomatique ».

Il est vrai que la participation de la ministre de l'économie à cette réunion, qualifiée « d'ultra-secrète » par les médias helvètes, n'a fait l'objet d'aucune discussion, ni au sein du gouvernement ni au parlement, et que l'intéressée elle-même n'a pas jugé utile de communiquer sur le sujet.

A la fin de cet entretien, Xavier Schwitzguebel nous précise également l'intérêt de sa candidature au Conseil national (parlement) et nous donne sa vision de l'UDC, parti politique souvent décrié comme xénophobe, en nous expliquant la différence entre « patriotisme » et «nationalisme»

Voir l'entretien vidéo



C'est cette trahison que reproche votre journal à CRICRI de BILDERBERG d'ex-FMI!!!


 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article