WIKILEAKS, BANQUE CENTRALE, BANQUE DES ETATS D'AFRIQUE CENTRALE, CHRISTINE LAGARDE, BERCY, OMAR BONGO, ECHO DES MONTAGNES, NICOLAS SARKOSY, FREDERIC BERGER

Publié le par lavapeur




L'ECHO des MONTAGNES vous demande avec insistance de cliquez sur le lien ci-dessous, pour pouvoir lire intelligemment ce qui suit et ne pas être emmerder par les jérusalistes:

 

LIBERTE DE LA PRESSE, LIBERTE D'EXPRESSION, LIBERT...

SPOLIATIS ARMA SUPERSUS

 

Cliquez sur l’horloge :

 

Calendrier et horloge de l'EdM

 

Masse

Censurez l'Echo des Montagnes en cliquant sur la masse de l'Inquisition

Page Index




Braquer directement la banque centrale




Avec les dernières révélations des télégrammes diplomatiques américains mis en ligne par WikiLeaks, la logique est respectée. La corruption est désormais au cœur même des circuits financiers, puisque ce sont les propres dirigeants de la Banque des États d'Afrique centrale (BEAC) qui détournent l'argent au profit d'un financement politique.

Telle qu'elle est détaillée par l'ambassadeur Janet Garvey, l'opération menée au moment de la mort d'Omar Bongo consiste :

soit à se faire des chèques entre eux pour placer les fonds ailleurs ;
soit à profiter de la complicité d'une banque (la Société Générale) sur un placement à risque pour « noircir » de l'argent propre.
Dans les deux cas, le ministère français des Finances est au courant, puisque la direction du Trésor a un représentant au sein du comité d'audit de la BEAC qui lève le lièvre.
Qu'a fait l'Etat français ?
Les haut fonctionnaires ont-ils dénoncé ces manœuvres ?
On attend la réponse, CRICRI à l'Écho DES MONTAGNES, toi qui porte plainte contre notre journal honnête, lui!!!!


  Cliquez sur la photographie pour l'agrandir:

  


Commenter cet article